Organiser votre repas pour le réveillon de Noël

Cette année c’est à votre tour d’organiser le réveillon de Noël ? Vos invités attendent de vous un réveillon hors du commun. Vous avez peur de ne pas pouvoir tout préparer à temps ? Pas de panique, suivez simplement notre guide « organisation réveillon ».

Menu du repas de Noël : faire le bon choix
Pas toujours facile de satisfaire tout le monde, mais Noël c’est aussi le temps des découvertes gustatives, de plus, l’on ne mange pas tous les jours des mets de choix tel que le foie gras, le saumon fumé ou des truffes ! Nous vous proposons donc un menu sur une base de 4 personnes, qui, sans être extraordinaire, devrait ravir tous vos convives.

Menu réveillon Noël : notre proposition
Commençons par un apéritif au champagne avec toasts à la crème de saumon, suivi par 2 entrées, traditionnelles, tout en étant festives, une entrée froide :  Aumônière au foie gras, suivie d’une entrée chaude issue de la mer, à savoir, des Noix de Saint Jacques au champagne.

Après la deuxième entrée, vous pourrez proposer un Trou Normand, cela vous laissera un peu de temps pour préparer la découpe de la  dinde farcie au boudin blanc accompagnée de galettes de potirons, un met original et très savoureux.

Un réveillon de Noël ne serait pas parfait sans des marrons ! Qui font partie de notre patrimoine gastronomique depuis bien longtemps. C’est pourquoi nous vous proposons, en dessert, une bûche de Noël au chocolat et aux marrons.  Et pour clore les festivités, quelques truffes au chocolat blanc, un réveillon sans truffes n’étant pas un réveillon digne de ce nom !

Le programme de votre journée : réveillon – 1

Au matin, faire les toutes les courses, de manière à avoir tout le nécessaire sous la main le jour J.
14h00 : préparer les truffes au chocolat blanc et les mettre ensuite dans une boite fermée au réfrigérateur jusqu’au lendemain.
15h00 : commencer à confectionner votre bûche de Noël, en premier lieu la génoise, qui, une fois cuite, sera à rouler dans un torchon humide, puis préparer la garniture, monter votre bûche et mettez là au frais jusqu’au lendemain. Les décorations seront à faire avant de servir..

Le programme de votre journée : réveillon jour J
9h00 : préparer votre entrée froide et mettre au frais dans une boite, il ne faut pas que les aumônières soient « écrasées ». La décoration se fera, comme pour la bûche, au dernier moment.
10h00 : préparer la farce de votre dinde et réserver.
11h30 : préparer les galettes de potirons et réserver.
13h00 : prenez un … break et relisez votre programme.
14h00 : préparer vos toasts pour l’apéritif. Réservez au frais.
15h00 : commencez la décoration de votre salle à manger et de votre table, mettez le champagne au frais,le vin blanc et l’alcool pour le trou normand (préparez le plateau avec les coupes). Sélectionnez les cds musicaux qui animeront votre soirée.
16h30 : décorez votre bûche de Noël, couvrez et remettez au frais. Faire attention que le couvercle ou le papier d’aluminium ne touche pas le dessus de la bûche.
17h30 : farcir votre dinde, finaliser et mettre au four en attendant.
18h30 : préparer les assiettes individuelles (ou un plat général) qui recevront vos aumônières.
19h00 : lavez vos noix de Saint Jacques et faites les cuire à la vapeur. Préparez le plat, ou des assiettes individuelles, qui recevront vos Saint Jacques. Réservez.
19h30 : disposer sur votre table des paniers de petits pains divers et variés (pain de seigle, pain de campagne, pain au maïs…). Faites cuire votre dinde. Attention, calculez le temps de cuisson par rapport à la taille de votre dinde et par rapport au moment où vous pensez la servir effectivement.
20h00 : allez vous préparer ! Vérifiez auparavant la cuisson de votre dinde. Pensez à débouchez le vin rouge pour qu’il s’aère et soit à bonne température au moment du repas, idéalement, 2 heures avant et si très bon vin, le mettre dans une carafe.
20h45 : vos invités arrivent, le réveillon peut donc commencer. Disposez les toasts sur la table et servez le champagne.
21h30 : disposez vos aumônières dans les assiettes, commencez à préparer votre entrée chaude. Vérifiez votre dinde, baissez le four si besoin est.
21h45 : servez vos aumônières
22h15 : finalisez votre entrée chaude puis servez.
23h30 : proposez le trou Normand qui normalement est préparé par Monsieur ;-) ce qui vous laisse le temps de débarrasser.
00h00 : Joyeux Noël à tous ! Déballez vos cadeaux…
00h15 : Pendant que vos amis déballent leurs cadeaux, préparer tranquillement la friture pour vos potirons, la découpe de la dinde et la présentation finale.
00h45 : Sortez votre bûche du réfrigérateur. Servez le plat principal.
1h30 : Servez le dessert avec le champagne puis proposez un café avec les truffes puis un digestif. Mettez ensuite une musique festive et dansez jusqu’au bout de la nuit !

Il était une fois Noël

Nöel approche et avec lui le casse tête habituel des cadeaux. Vous trouverez dans notre site une sélection de cadeaux spécial Noël pour les petits comme pour les grands. A découvrir aussi :

Des idées recettes pour le réveillon :
Cette année, le réveillon ce passe chez vous. Il vous faudra donc être originale et préparer un repas de Noël hors du commun. Impossible ? Non. Consultez ci-après notre menu Noël spécial débutantes. Ainsi que d’autres recettes quand vous serez un peu plus expérimentée.

Les astro cadeaux :
Le plein d’idées cadeaux selon son signe astrologique !

Noël :
Noël est une fête religieuse chrétienne célébrant chaque année la naissance de Jésus-Christ. Noël est aussi un jour férié dans de nombreux pays de tradition chrétienne, qui tombe le 25 décembre dans les pays de tradition catholique ou protestante, et le 7 janvier dans les pays de tradition orthodoxe.

Les cadeaux de Noël, présents que l’on échange le jour de Noël avec les personnes réunies sous le même toit, et dans les jours qui suivent avec la famille et les amis proches. Ces cadeaux sont bien emballés dans des papiers aux motifs colorés. Ils sont ouverts le matin de Noël, ou parfois à la fin de la veillée de Noël. Pour les enfants, ces cadeaux sont essentiellement des jouets, et Noël est la période où les marchands de jouets réalisent l’essentiel de leurs ventes.

Les décorations de Noël, aussi bien à l’intérieur des habitations que dans les rues, qui donnent un air de fête. Elles sont souvent lumineuses pour pouvoir être allumées dès la nuit tombée.

Le sapin de Noël, toujours présent à l’intérieur des habitations, est chargé de décorer et de regrouper les cadeaux de Noël dans les familles. Le premier arbre de Noël serait apparu en Alsace en 1521. En fait la tradition d’un arbre décoré est beaucoup plus ancienne puisque les Celtes décoraient déjà un arbre, symbole de vie au moment du solstice d’hiver. Les Scandinaves faisaient de même pour la fête de Jul, qui avait lieu à peu près à la même date que Noël. L’installation de cet arbre sera d’ailleurs considéré comme une pratique païenne jusqu’au milieu du XXe siècle par l’Église catholique. Au contraire les Protestants l’adopteront dès la Réforme de 1560 comme symbole de l’arbre du paradis.

Poèmes de Noël par des enfants canadiens :

Les cadeaux et les achats de Noel
Sous l’arbre de Noël il y a des cadeaux
Parmi les surprises de noel il y a une marionnette
Les jouets se changent en cristaux
Ho ! ho ! ces jeux sont pour toi ma chouette.
Et les autres sont rembourrés de milliers d’étoiles
Il y a une énorme boîte dans la boîte il y a une autre boîte…
Et tout coup un cadeau explose, il en sort une voile
Le dernier cadeau c’est une pente.
Sandrine Lesieur, 8 1/2 ans
école le P’tit Bonheur, Trois-Rivières

Un sapin de Noël

À Noël il reprend sa couleur
Je le remplis de diamants
Il me dit un bonjour brillant
Ce visage vert me remplit de bonheur
Le vent horrible le fait trembler
Et moi à Noël je mange du gâteau de blé
Ma peine brûle pour toi
Et je crois que c’est la même chose pour moi.
Stéphanie Lampron, 8 1/2 ans
école le P’tit Bonheur, Trois-Rivières

Le sapin de Noël
Les boules du sapin de noel ressemblent à des perles.
Les guirlandes de noel sont douces et belles.
Les petits soldats sont doux comme des merles.
Les animaux de la crèche passent un beau Noël.
Le sapin de Noël est plus beau que jamais.
Je t’aime beaucoup.
J’espère avoir beaucoup de jouets.
Moi et mon frère disons à nos parents coucou !

Evolution des sèche-linge

Au vingtième siècle, l’engouement pour la propreté développe les techniques et les offres. Peu à peu, avec l’électroménager qui prend son essor dans les années cinquante, le nettoyage du linge se simplifie : la machine à laver puis le sèche-linge partent à la conquête de milliers voire des millions de foyers, jusqu’à devenir relativement fréquente dans les années soixante-dix. Cet appareil a donc connu une grande évolution au cours de plusieurs années, et continue sans cesse son essor vers le perfectionnement grâce à la haute technologie.

Le sèche-linge qui se matérialise sous les aspects d’une armoire est une notion très répandue dans les pays nordiques, cet appareil apparaît au début des années 1960. L’idée au départ était de sécher le foin du bétail. Peu après, une autre utilité a été trouvée par des inventeurs ingénieux: c’est le fait de sécher son linge et ses vêtements comme au soleil chez soi toute au long de l’année.  La technique de séchage de l’armoire sèche-linge est très simple et peut être à la portée de tous: l’armoire sèche-linge prend l’air du lieu où elle se trouve, réchauffe ce dernier, et avec un radiateur sèche le linge et tous les vêtements. L’air chargé de mouillure est transvasé vers le côté ou vers le haut de l’armoire sèche-linge. Une connexion est recommandée vers un extracteur d’air ou un VMC, s’il y a un adaptateur approprié à cet effet.

En apparence, une armoire sèche-linge ressemble à s’y confondre à un frigidaire. Mais, au lieu d’y trouver des étagères et un bac à légumes, il s’y trouve un système de barres élastiques qui sert à étaler le linge de manière à ce que cela se fasse soigneusement, le repassage est de ce fait réduit. L’armoire sèche-linge est un appareil tout à fait polyvalent car elle peut sécher différents types de linge et de vêtements tels que des draps, des serviettes, des chemises placées sur leurs cintres, des pulls, des pardessus, des manteaux, des tenues de sport, et même des chaussures, et des bottes. Mais il est à noter que les matières sensibles comme la soie, et la laine, devront être minutieusement séchées à une température ajustée.

Au fils des années, les créateurs des armoires sèche-linge ont permis d’accomplir différentes choses. L’armoire sèche-linge évite la détérioration rapide du linge, la  friction, les boulettes sur les tricots, et les traits blancs sur les jeans. De plus, les vêtements ne se resserrent pas. Durant les saisons chaudes, l’armoire sèche-linge peut aussi servir de séchoir, tout simplement. Il n’y a qu’à étendre le linge et laisser la porte de l’armoire entrouverte sans la mettre en marche, tout en utilisant l’impulsion d’air de la pièce dans laquelle elle s’y trouve. Plus de linge ni de vêtements mouillés ne traînaillent dans la maison. Au moment d’utiliser une armoire sèche-linge, il n’y a pas poussière libérée par les vêtements. Et pour qu’elles conviennent à tous, les armoires sèche-linge sont en différentes tailles : petite, moyenne et grande.

Pour aller plus loin dans notre dossier :

Principe de fonctionnement d’un sèche-linge

Les sèche-linges sont des appareils qui sont couramment utilisés dans le cadre du séchage du linge. Ainsi, tout ce que l’utilisateur a à  faire, c’est introduire le linge qui est encore humide dans l’appareil, de laisser ce dernier fonctionner et de se retrouver avec des articles à  100% secs. Le principe de fonctionnement est simple et il est possible de faire la distinction entre deux procédés de séchage et deux systèmes de commande. Le choix de tout un chacun dépendra de ses exigences et de ses besoins en la matière.

Le principe de fonctionnement

C’est le bandeau de commande que l’on utilise pour programmer l’appareil. Le tambour donne la possibilité au linge de se détendre et, en termes de volume, il est deux plus important que le tambour d’un lave-linge. La turbine est l’élément qui permet de créer un mouvement d’air à  l’intérieur du tambour. Pour ce qui est du moteur, il est entrainé par la turbine et le tambour. Une résistance permet d’assurer le chauffage de l’air qui circule dans le tambour. En ce qui concerne le filtre, il retient toutes les fibres mortes du linge. La thermistance est cet élément qui permet de contrôler la température de l’air et c’est également cet élément qui coupe l’alimentation dans le cas d’une surchauffe.

Les différents procédés de séchage

Le sèche-linge à  évacuation

C’est une turbine qui aspire l’air qui se trouve dans la pièce avant de la propulser sur des résistances afin de le chauffer. L’air chaud pénètre dans le tambour pour traverser le linge et emmagasine son humidité. L’air chaud qui s’est humidifié passe à  travers le filtre où sont déposées les peluches pour être enfin évacué par une gaine vers l’extérieur.

Le sèche-linge à  condensation

Une turbine aspire l’air qui se trouve dans la pièce qui traverse une partie du condenseur et le refroidit. Cet air est ensuite propulsé par la turbine vers des résistances afin d’être chauffé. L’air chaud s’immisce dans le tambour, y traverse le linge et s’imprègne de l’humidité de ce dernier. L’air chaud humidifié passe à  travers le filtre et y laisse les peluches. Il traverse une nouvelle fois l’autre partie du condenseur qui est également appelé échangeur thermique et est refroidi par l’air ambiant. L’eau qui a été condensée quant à  peut-être soit orientée vers un bac de récupération soit évacuée par un tuyau d’évacuation similaire à  celui d’un lave-linge.

Les systèmes de commande

Mécanique

Ce dispositif de commande mécanique permet d’avoir un contrôle sur le temps de fonctionnement de l’appareil. Le temps de séchage en lui-même est déterminé par l’utilisateur.

Electronique

Le système de commande électronique possède la capacité de gérer de lui-même le temps de fonctionnement de l’appareil et ce, en fonction du résultat de séchage que l’on souhaite obtenir. L’utilisateur intervient seulement pour programmer le résultat de séchage escompté qui peut être humide, sec ou encore très sec ainsi que la nature du linge. Et c’est le sèche-linge qui se charge de tout le reste.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

Installation branchement et entretien du sèche-linge

Actuellement, il est très courant qu’au sein d’un foyer, il y ait plus d’un appareil électroménager. Le sèche-linge figure parmi ces machines. Son utilisation est parfois assez complexe et demande une certaine attention. Son installation est d’autant plus ardue et très délicate. S’il nous est difficile de la faire, il est préférable de se fier à un professionnel. En outre, il faut savoir que cet appareil a besoin d’un entretien régulier pour durer.

Avant d’installer son sèche-linge

Avant d’entamer l’installation du sèche-linge, il faut premièrement s’assurer  que tous les fils électriques et les tuyaux sont branchés comme il se doit, il faut également vérifier que les supports de fixité du tambour ont bien été enlevés. Dans la mesure du possible, il est préférable de placer l’appareil sur un sol dur comme le béton, ou encore le carrelage. Et il ne faut pas oublier d’ajuster les fixations pour que le sèche-linge soit bien plat, pour cela il faut vérifier à l’aide d’un niveau que l’appareil est bien à l’horizontal. Concrètement, il est équipé de quatre pieds réglables, pour avantager les échanges thermiques, il est avisé d’installer l’appareil dans une assez large pièce laquelle est bien aérée.

A quel endroit installer sa machine ?

Il est à savoir que le sèche-linge dégage de la chaleur. Il est donc conseillé de ne pas le placer trop près d’un autre appareil ou d’un meuble. Par ailleurs, il est fortement déconseillé de placer l’appareil sur un sol recouvert de moquette ou encore d’installer le sèche-linge dans un endroit où des projections d’eau sont possibles. Il est donc fortement recommandé d’éloigner l’appareil de tout point d’eau.

Le branchement électrique

Une étape très importante lors de l’installation de l’appareil est le branchement de celui-ci à une source d’électricité. Avant d’accomplir le branchement, il est conseillé de se reporter aux instructions qui sont inscrites dans le guide d’Installation original de la machine. Il est à noter que le sèche-linge doit obligatoirement être câblé à une prise électrique avec une prise de terre et que le disjoncteur doit être différentiel, cela est normalement indiqué sur le disjoncteur. Si ce n’est pas le cas, mieux faut solliciter l’aide d’un installateur. Il est également interdit d’utiliser des prises à rallonge, d’adaptateur, de prise multiple ou de programmateur électrique différé. Aussi, la prise de courant doit être facilement accessible quoiqu’elle ne doive pas être à la portée des enfants. L’installation électrique de l’appareil doit ainsi être conforme aux normes de sécurité exigées à cet effet.

Entretien du sèche-linge

Pour prolonger sa durabilité, il est important d’entretenir sa machine de façon régulière. Pour cela, il ne faut pas omettre de nettoyer le filtre anti-peluches après chaque cycle, mais il ne faut surtout pas le rincer sous l’eau, cela pourrait l’endommager encore plus. Ensuite, il faudrait décharger le réservoir d’eau de l’appareil à condensation, puis bien nettoyer le condenseur de manière constante. Enfin, il ne faut pas oublier de bien laver les aubes et l’intérieur du tambour des sèche-linges électroniques. La machine sera toujours comme neuf même après un certain temps.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

La capacité du sèche-linge

La capacité du sèche-linge déterminera le volume de linge que l’on peut faire sécher mais également le temps que prendra ledit séchage. Et plus l’appareil est performant, plus le séchage se fera de manière optimale.

Les différentes capacités du sèche-linge

Le volume de linge à sécher

Celui-ci diffère selon que l’on utilise un sèche-linge top dont le chargement se fait par le dessus ou un sèche-linge frontal dont le chargement s’effectue sur sa façade par le biais d’une porte vitrée. Il est à souligner que le modèle hublot permet de sécher plus de linge que le modèle top. Il est toutefois important de noter que ce dernier convient mieux aux personnes qui vivent dans un appartement qu’il est plus étroit et prend une faible place au sol. Le volume de son tambour oscille entre 80 et 90 litres. Le volume du tambour d’un modèle frontal peut atteindre 112 litres. Il est néanmoins utile de préciser que cet appareil occupe un espace nettement plus important que le modèle top. L’avantage dans ce type de modèle est qu’il offre un plan de travail supplémentaire.

Il est à préciser que dans les deux cas et quelle que soit la capacité de l’appareil, ce dernier a besoin d’un espace suffisant autour de lui. Cet espacement est nécessaire pour faire circuler l’air.

Les options additionnelles

Il est possible d’opter pour un modèle qui est proposé un cycle anti-froissage. Le fonctionnement est relativement simple. A la fin d’un cycle de séchage, l’appareil relance une rotation automatique qui est destiné à redonner du gonflant et du moelleux au linge et permet également d’éliminer les plis.

D’une manière générale, les appareils proposent un cycle « air froid » qui permet de rafraîchir du linge qui est resté un peu trop longtemps au fond d’une armoire. Ce cycle peut également être utilisé pour faire disparaître les mauvaises odeurs comme les odeurs de tabac.

Avec un cycle « prêt à repasser », le linge sort de l’appareil légèrement humide, ce qui rend le repassage plus facile mais également plus humide.

Les capacités du combiné

Si l’on fait la comparaison avec un lave-linge classique ou un sèche-linge classique, un appareil qui combine les fonctions de lavage et de séchage est un peu moins performant. Suivant les modèles, l’appareil peut laver une quantité de linge qui peut aller jusqu’à 5 – 6 kilogrammes et peut sécher jusqu’à 2.5 – 3 kilogrammes de linge. Ainsi dans une machine qui possède une capacité de 6 kilogrammes, l’on peut laver et sécher 3 kilogrammes de linge au maximum et ce, sans avoir à faire des manipulations. Le gros avantage de cet appareil réside dans le fait que l’on fait une économie à l’achat, une économie d’énergie et une économie d’espace.

Une fois que l’on connaît les différentes capacités que peut posséder un sèche-linge, l’on peut arrêter sereinement son choix. Il est à noter que grâce à de toutes nouvelles options, le sèche-linge est un appareil qui offre de multiples possibilités.

Pour aller plus loin dans notre dossier :

Le sèche linge condensation/évacuation

Lorsque l’on prend la décision de faire l’acquisition d’un sèche-linge, l’on peut arrêter sa sélection entre différentes catégories d’appareil. Le choix sera dicté par plusieurs critères. Et ce qui clôt définitivement les débats, ce sont tout simplement les différents avantages ainsi que les inconvénients des différents appareils.

Les différents types de sèche-linge : avantages et inconvénients

Le sèche-linge à évacuation

Cet appareil fonctionne en prélevant l’air de la pièce où il est installé. Au moyen de résistances, il réchauffe cet air qui traverse le linge en supprimant ainsi l’humidité. L’air est tout simplement évacué dans la pièce.

Le petit inconvénient pour ce type de machine réside dans le fait qu’après chaque utilisation, le filtre doit être débarrassé des poussières ainsi que des peluches qui ont été évacués par l’appareil après chaque utilisation. Il est important de noter que le nettoyage ne doit surtout pas se faire à l’eau et les poussières peuvent être très facilement ôtées à la main.

Le sèche-linge à condensation

Contrairement au sèche-linge à évacuation, l’humidité qui est extraite du linge est non pas évacuée mais condensée pour être ensuite recueillie dans un bac que l’on doit vider en fin de séchage. Avec ce modèle de sèche-linge, il ne faut surtout pas oublier de vider le bas récupérateur après chaque séchage. Pour ce qui est du condensateur, ce dernier doit être nettoyé sous l’eau à raison d’un lavage tous les mois.

Le sèche-linge avec capteurs électroniques

Ce type de sèche linge est très facile d’utilisation. Mais dans le cas où l’on a l’habitude d’utiliser un adoucissant pendant le lavage, il doit être supprimé car il peut encrasser les capteurs électroniques lesquels se trouvent dans le tambour.

Le sèche-linge avec chargement en façade

L’atout principal de cet appareil réside dans le fait qu’il est doté d’une ouverture nettement plus large si l’on fait une comparaison avec un appareil qui se charge par le dessus. De plus, la machine offre un plan de travail supplémentaire. L’inconvénient dans cet appareil réside dans le fait qu’il occupe beaucoup plus de place au sol.

Le sèche-linge avec chargement par le dessus

Son rôle est le même que le sèche-linge avec chargement par le dessus. La différence est qu’il est beaucoup moins large et l’accès au tambour est moins facile.

La taille du sèche-linge

Plus la taille de l’appareil est importante, plus il est performant. Mais il est également important de se rappeler que le sèche-linge est un appareil qui a besoin de suffisamment d’espace pour bien fonctionner. Et lorsque l’on choisit un appareil en fonction de sa taille, il est important de s’assurer que pour son installation, l’on dispose d’assez d’espace et que l’appareil ne sera pas collé au mur (ce qui permettra à l’air de circuler aisément autour de l’appareil).

Sèche linge : les autres options

Il est utile de savoir qu’un sèche-linge qui est doté d’une sonde électrique est plus facile à utiliser que le modèle à minuterie. Dans tous les cas, il est préférable de pencher pour un grand tambour qui donnera la possibilité au linge d’être bien brassé.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

Le sèche linge combiné

Lorsque l’on dit d’un sèche-linge qu’il est combiné, cela veut dire qu’il associe diverses fonctions notamment celles de laver et de sécher en même temps. Ceci est une véritable révolution dans le domaine des tâches ménagères. Il est également utile de préciser que d’autres options révolutionnaires sont également désormais disponibles.

Le sèche-linge combiné

Actuellement, il est tout à fait possible de trouver des sèches linge combinés. Et avant d’être séchés, le linge est lavé et essoré dans le même appareil. Avec ce type d’appareil, l’on fait une économie sur tous les points : que ce soit en termes de coût, d’espace et que de temps.

Les performances du sèche-linge combiné

Sécher après avoir lavé… Pour que l’on puisse profiter au maximum de ces fonctions que peut endosser le lave-linge combiné, il est utile de savoir qu’il est tout à fait possible de pencher pour des modèles qui présentent des performances supérieures à la normale : le lavage et le séchage ne s’en porteront que mieux.

La capacité

D’une manière générale, la capacité de séchage du sèche linge combiné correspond à la moitié de la capacité de lavage. En effet, s’il est possible de laver 6 kilogrammes de linge alors il est possible d’en sécher 2.5 kilogrammes. Il est toutefois important de préciser qu’il existe des modèles qui possèdent la capacité nécessaire pour laver 6 kilos de linge et en sécher 5. Dans ce cas, l’on peut alors enchaîner un cycle de lavage et un cycle de séchage sans être obligé de retirer la moitié du linge. Afin de connaître la capacité qui convient à tout un chacun, l’on doit évaluer le service que l’on attend.

Il est utile de préciser qu’un sèche-linge combiné avec chargement par le dessus a une capacité de lavage qui est limité à seulement 5 kilogrammes de linge. Si l’on effectue une comparaison avec les modèles à hublots, la capacité de lavage de ces derniers peut atteindre 8 kilogrammes soit une capacité de séchage de 4 kilogrammes au minimum.

La vitesse d’essorage

Dans tous les cas, il est préférable de pencher pour un modèle qui propose une importante vitesse d’essorage. Cela permettra d’obtenir un séchage plus rapide mais également plus économique autant en matière d’électricité qu’en matière d’eau en notant que l’eau est nécessaire pour refroidir la vapeur qui est émise pendant l’étape de séchage. L’on notera qu’une vitesse d’essorage élevée garantira un meilleur lavage et un meilleur traitement du linge.

Le mode de séchage

Avec le turbo séchage, le linge est séché plus rapidement. De plus, le linge reste moelleux du fait que c’est une turbine qui pulse l’air au niveau du tambour. Si ce n’est pas le cas, l’on est en possession d’un système de tambour classique. Afin de pouvoir mieux déterminer la durée d’un cycle de séchage, il est préférable de pencher pour un contrôle électronique par sonde qui est plus précis qu’un minuteur. Avec l’option électronique, l’on peut définir un certain degré de séchage tandis qu’avec le minuteur l’on peut juste évaluer le temps nécessaire au séchage. Il est à préciser que les modèles les plus élaborés peuvent proposer jusqu’à 7 niveaux de séchage.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

La préparation et le tri du linge avant séchage

Comme son nom le suggère, le sèche linge est un appareil qui a pour rôle principal de sécher le linge qui bien d’être lavé que ce soit à  la main ou à  la machine. Et grâce aux diverses fonctions qu’il possède, cet engin prend soin du linge et permet également de faciliter la rude tâche du repassage. Et pour que le lave-linge puisse jouer son rôle à  la perfection, il existe certaines précautions à  prendre.

Cette étape permettra à  tout un chacun de profiter au maximum du séchage du linge. Ce rôle sera assuré avec brio et l’on ne pourra qu’être satisfait du linge qui sortira de l’appareil. C’est ainsi que l’on omettra jamais avant de mettre la machine en route de procéder à  la préparation puis au tri du linge.

La préparation du linge

Cette phase permettra d’éviter les chocs contre les parois du tambour. Pour ce, l’on videra toutes les poches, l’on retirera toutes les boucles de ceinture, les pièces de monnaie, les boutons et l’on prendra également de retourner les vêtements.

Le tri du linge

Il est important de savoir qu’il existe certaines catégories de matières qui ne doivent surtout pas être séchées dans un sèche-linge. Il s’agit notamment de la soie dont les fibres se cassent au séchage en machine, de la laine qui feutre, des matières plastiques comme les anoraks, les cirés et les nappes qui fondent, les thermolactyl qui rétrécissent et fondent et les collants qui stockent de l’électricité statique et deviennent alors désagréables à  porter.

Comment optimiser le séchage ?

Conseils

Pour assurer un fonctionnement optimal, l’appareil sera installé dans un endroit qui est ventilé. Le linge sera quant à  lui bien essoré : l’on notera qu’à  une vitesse inférieure à  800 tours à  la minute, le temps de séchage sera plus long du fait que le linge est alors encore humide.

Le linge lourd tel que les jeans et les serviettes sera séché séparément. Après chaque séchage, l’on doit systématiquement nettoyer le filtre à  peluches. Ce nettoyage se fera uniquement à  la main car cet élément ne supporte pas l’eau. Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de sécher en même temps différentes catégories de textiles.

Conseils spécifiques au sèche-linge à  évacuation

Avant de mettre l’appareil en marche, il est bon de vérifier que le tuyau d’évacuation n’est pas pincé ou obstrué. Le capot de sortie extérieure du tuyau doit pouvoir s’ouvrir et se fermer librement. Pendant le cycle de séchage, il est avisé de ventiler la pièce en ouvrant une porte ou une fenêtre.

Conseils spécifiques au sèche-linge à  condensation

Après chaque séchage, l’on veillera à  vider soigneusement le bas de récupération. Le condensateur doit être nettoyé une fois tous les mois en le passant sous l’eau avec un douchette. Dans le cas où le sèche-linge est doté de capteurs électroniques, il est fortement déconseillé de continuer à  utiliser des produits adoucissants pour le lavage. Il est fort possible qu’ils encrassent les capteurs électroniques qui se trouvent dans le tambour.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

Sèche linge : les bons produits

Le sèche-linge est cet appareil électroménager que l’on utilise pour sécher le linge. En utilisant les produits appropriés lors du lavage, le séchage est optimisé et il est également possible de procéder chez soi à un nettoyage à sec en bonne et due forme.

Réaliser un nettoyage à sec

Lorsque l’on possède chez soi un sèche-linge et que l’on utilise les bons produits, il est tout à fait possible de réaliser un nettoyage à sec sans être obligé de faire appel aux services d’un pressing qui peut parfois s’avérer onéreux. Et en utilisant ce procédé, il est envisageable de rentrer dans le sèche-linge des articles que l’on ne peut normalement pas traiter dans cet appareil.

Pour réaliser cette opération, l’on devra se munir d’un pack de produits et d’accessoires. Le premier est un petit flacon de détachant. Associé avec des petits coussinets absorbants, cette substance est destinée à faire disparaître les petites taches qui se seront incrustées sur le linge à nettoyer. L’opération est très simple : l’on place le vêtement sur le coussinet et l’on frotte délicatement la salissure avec l’embout du flacon du produit détachant.

Dans le cas où le vêtement ne présente pas de tache et que l’on est juste désireux de le rafraîchir, l’on passera bien évidemment l’étape de détachement.

Dans la panoplie d’accessoires, l’on trouve un sac qui est spécialement prévu pour contenir les articles à nettoyer à sec dans le sèche-linge. Suivant le type de sac, l’on peut y mettre jusqu’à quatre vêtements et pas plus, dans ce cas, les vêtements de pourront pas respirer.

Puis il y a les lingettes rafraîchissantes qui seront introduites dans le sac avec le linge. L’on peut alors introduire toute la panoplie dans le sèche-linge et mettre la pleine puissance pendant environ trente minutes. Il est très important de ne surtout pas omettre de bien fermer le sac avant de l’introduire dans l’appareil car l’on serait inévitablement confronté à de bien mauvaises surprises.

Les produits assouplissants

Ce produit s’utilise pendant la phase de lavage du linge mais il est primordial pour l’étape du séchage. Dans un premier temps, l’assouplissant permet d’assurer le gonflant et la douceur du linge et facilite le repassage tout en évitant les taches qui peuvent s’avérer quelque peu désagréables. Il permet alors au linge de préserver sa douceur originelle ainsi que ses couleurs naturelle et il exhalera en plus un doux parfum qui variera en fonction des préférences de tout un chacun. Et lorsque le linge entrera enfin dans le sèche-linge, l’assouplissant permettra de neutraliser l’électricité statique dans le sèche-linge. Et l’on appréciera grandement de s’être épargné le désagrément de l’électricité statique sur ses vêtements.

Grâce aux différents produits que l’on peut utiliser avec un sèche-linge, cet appareil peut réaliser de véritables prouesses. C’est ainsi qu’avec les produits adéquats, l’on réalise de véritables économies et ce, sous tous les angles. Et il est utile de préciser que dans le cas d’un sèche-linge, même les produits que l’on utilise pour laver le linge possèdent une importance particulière dans la mesure où son utilisation permet d’optimiser le procédé de séchage proprement dit.
Pour aller plus loin dans notre dossier :