Le trou normand, cette petite pause lors des repas de fête, tient son appellation de sa région d’origine, la Normandie. Traditionnellement, le trou normand consistait à servir au milieu d’un long repas, un verre d’eau de vie, afin de redonner de l’appétit aux invités. L’alcool dilatant les parois de l’estomac, il est de coutume de boire ce verre cul-sec. Vous vous demandez probablement quand servir le trou normand, nous allons vous guider.

Le trou normand, c’est quoi ?

Historiquement, le trou normand consistait en un simple verre de Calvados. Cette eau-de-vie tirée du cidre et du poiré, est vieillie plusieurs années en fûts de chêne. L’eau-de-vie ayant fait son effet, le repas pouvait continuer.

De nos jours, le trou normand est souvent accompagné d’une ou de deux boules de sorbet, à la pomme lorsque le verre d’alcool est du calvados, mais on peut également varier les plaisirs du trou normand, en proposant d’autres sorbets et d’autres alcools. L’effet de l’alcool servant à dilater les parois de l’estomac, interrompt la sensation de ne plus avoir faim. Le sorbet qui l’accompagne aura également le même effet, en atténuant l’effet digestif de l’alcool.
La sensation ressentie lors de la consommation du trou normand lui a donc donné son nom, puisqu’on a l’impression d’avoir un creux à l’estomac, le trou, venant de Normandie.

Quand servir le trou normand ?

La question revient souvent lorsque l’on prépare un repas de fête, pour Noël ou Nouvel-an, pour une communion ou un mariage : quand servir le trou normand ?

Historiquement, le trou normand est servi entre l’entrée et le plat ou entre les deux plats. Vous le servirez donc selon le nombre de plats servis.

  • Si vous proposez une entrée et un plat unique, vous proposerez le trou normand entre les deux.
  • Si vous proposez une entrée, un poisson et une viande, proposez le trou normand entre le poisson et la viande.
  • Si vous proposez une entrée, une viande blanche et une viande rouge, proposez le trou normand entre les deux viandes

Notez qu’il n’est pas juste de servir le trou normand après le plat de résistance, puisqu’il ferait double emploi avec la salade, qui favorise la digestion, et qui est quand à elle, servie avec les fromages.

Quand servir le trou normand Fûts de Cavados

Le trou normand : Quelques astuces

De plus en plus de convives vous refuseront le trou normand, afin de réduire leur consommation d’alcool. Il est donc plus judicieux de proposer le sorbet, et une fois servi, de proposer d’ajouter l’eau de vie. Vous y gagnerez en convivialité, puisque vous aurez la possibilité de discutter quelques instants avec les personnes que vous servez.

Il existe une variante du trou normand qui propose de séparer l’eau de vie du sorbet. Il vous faudra donc une coupe pour le sorbet, et un verre à côté pour servir l’eau de vie. Les personnes n’aimant pas les mélanges de sorbet et d’alcool apprécient cette séparation.

La tradition du trou normand

La tradition du trou normand est précise, et peu connue. Chaque convive se lève, puis lève son verre de Calvados bien haut, pour le faire tournoyer tous ensemble. Ensuite, chacun prend le temps de sentit et de contempler son verre, d’apprécier la robe et la couleur du précieux brevage avant de l’avaler cul-sec, au moment précis décidé par le maitre de maison.

Depuis 1966, il existe une Confrérie des Chevaliers du Trou Normand, créée dans le Pays d’Auge Ornais, à Vimoutiers. La devise de cette dernière : “Bois peu mais bon”.

(Visited 20 times, 1 visits today)