Bien que la musicothérapie, ou les thérapies musicales, existent depuis l’antiquité, ce n’est que vers 1900 que la notion d’une profession dans ce domaine fait son apparition à l’état expérimental.

Dans les années 1940 et 1950, cette nouvelle méthode de musique thérapeutique fut utilisée sur les soldats convalescents pour tenter de soulager les traumatismes de la guerre : insomnies, dépressions post combat, anxiété …

Par la Suite, des recherches approfondies ont été réalisées dans différents instituts, en France comme à l’étranger. Tel l’institut Karajan à Salzbourg qui étudie le pouvoir physiologique de la musique, ou encore le centre de recherche et d’application des techniques psychomusicales de Paris. Quant à l’institut Jacques Dalcroze à Genève, il fut créé en 1915.

En France, Les études concernant l’action de la musique sur le corps sont récentes et datent de 1970. Elles ont permis de mettre en évidence que l’écoute de certaines musiques pouvaient avoir des répercussions physiologiques et psychologiques sur l’organisme notamment au niveau cardio-vasculaire, respiratoire, musculaire et végétatif.

(Visited 52 times, 1 visits today)