La cuisine c’est comme les relations humaines, il est important de ne pas se fier aux apparences. Inutile de voyager aux quatre coins de la planète pour rechercher des produits insolites – les tarentules au Cambodge, le cochon d’Inde au Pérou, les larves de witchetty en Australie, les insectes au Laos, le casu marzu ce fromage aux larves asticots de Sardaigne par exemple – qui peuvent être consommés par d’autres. En France, les exemples foisonnent – les escargots de Bourgogne, le pied de cochon en Champagne notamment – et pourtant, ce sont d’excellents mets qui font partie de nos habitudes alimentaires. Alors comment aller à l’encontre de certaines idées reçues sur l’andouillette en particulier et la faire enfin apprécier aux palets les plus récalcitrants, nos chères têtes blondes ? Quête d’un produit de qualité, recettes et astuces pour ne pas en rater une miette.

(Re)Découvrir l’andouillette, la vrai

Comme dans tous les secteurs, rien ne vaut le produit original, le vrai. Avant toute chose donc, pour faire apprécier l’andouillette et éviter les mauvaises surprises au service, nous vous conseillons d’opter pour la véritable andouillette AAAAA, l’authentique produit normand. C’est même primordial ! Sans quoi, c’est partir sur de mauvaises bases.

Le sigle « AAAAA » – qui signifie Association Amicale des Amateurs d’Authentique Andouillette – nous garantit d’ailleurs qu’il s’agit d’un produit de qualité, délivré par un jury de professionnels. Bref, la rolls de l’andouillette.

Les recettes pour faire aimer l’andouillette, tout en sublimant le produit

C’est certes un produit tripier dont l’aspect, est peu ragoûtant. Quant à la texture, elle est peu commune et peut révulser les plus fins palets. Mais que nenni. Il existe une multitude de possibilités pour marier l’andouillette et la faire apprécier à sa juste valeur.

Nous profiterions d’ailleurs des beaux jours, pour la proposer au barbecue sous la forme de brochettes. Pour cela, il suffit de tremper les andouillettes dans un mélange de farine et d’œufs battus avant de rouler la préparation dans de la chapelure voire de la biscotte écrasée. Découpée en morceaux, ils peuvent être assemblés en brochettes et cuit au barbecue. Ce dernier apportera un fumet supplémentaire. Une façon originale et atypique pour faire aimer l’andouillette. L’astuce est donc au détournement.

Les astuces pour que l’andouillette n’éclate pas à la cuisson

Le visuel est primordial pour faire apprécier un met et ce, qu’il soit travaillé ou présenté le plus simplement possible. Mais voilà, à l’image du boudin noir, l’andouillette à cette fâcheuse manie d’éclater lors de la cuisson. Voici, quelques astuces de grands chefs que nous vous proposons pour la présenter entière, dans sa belle robe.

Première astuce : l’enfarinage

La technique est simple et à portée de tous. Il suffit pour cela de la rouler dans la farine avant de la faire cuire.

Deuxième astuce : l’incision

A l’aide d’un couteau bien aiguisé et légèrement pointu, procéder tel un chirurgien à quelques incisions sur le pourtour de l’andouillette.

Autre astuce : les rondelles

A l’image d’une carotte, débitez l’andouillette en rondelles régulières et homogènes. Dans ce cas, la graisse s’évacuera sans transpercer la peau et vous obtiendrez également un côté croquant voire caramélisé de chaque côté en les retournant.

Voilà, trois astuces que nous vous suggérons pour que l’andouillette conserve sa forme, que la peau n’éclate pas ) la cuisson et, qu’elle reste tant visuellement que gustativement tout aussi appétissante.

(Visited 63 times, 1 visits today)