Le secteur de l’agroalimentaire se trouve sur la première marche européenne du podium et à la seconde au niveau mondial avec plus de 150 milliards de chiffre d’affaire. Ce domaine est en pleine évolution, et au vu de l’embauche future, les écoles ont du élargir leurs formations.

Devenir boucher pour obtenir un métier d’avenir

Aujourd’hui, les écoles spécialisées se sont adaptées à l’offre et à la demande. Pour devenir boucher, celles-ci offrent la possibilité de vous former à ce métier grâce à des ateliers spécifiquement conçus pour apprendre les techniques de découpe de viande.

Pour mieux satisfaire les potentiels élèves ou étudiants habitant loin de l’école, il est possible d’être accueillis chez des particuliers, ou louer une chambre équipée.

Pour ceux habitant à proximité, la gare se trouve à 10 minutes à pied de l’école.

Une école qui vous forme au mieux grâce à l’alternance

On peut suivre la voie de l’alternance, dans une école spécialisée dans le domaine de l’agroalimentaire. En suivant ce parcours, l’élève associe études et travail, pour apprendre au mieux son futur métier.

Il est possible de suivre un CAP, un BP ou un BTS en alternance. Ce contrat de travail dure deux ou trois ans, selon les cas, et pouvez le signer dès l’âge de 16 ans. La rémunération apportée mensuellement, engrange beaucoup d’enthousiasme chez les jeunes. De plus du salaire, une expérience professionnelle sera acquise, ce qui en fait un atour majeur.

Effectivement, les employeurs privilégient souvent les élèves sortant de ce genre de contrat, car ils sont opérationnels immédiatement. De ce fait, ils n’ont pas besoin de passer beaucoup de temps à les former, vu qu’ils le sont déjà.

L’alternance est pratique, mais assez complexe

Ce contrat en alternance est assez difficile à suivre pour certains étudiants, car il faut apprendre à gérer le temps de travail et le temps d’études, c’est pourquoi, avant de commencer à s’engager dans cette voie, mieux vaut y réfléchir longuement.

Avec le temps, le jeune s’habituera au rythme de travail et aux horaires, et appréciera cette méthode d’enseignement efficace à son apprentissage. Il faut favoriser ce contrat si l’élève n’apprécie pas de rester enfermés dans une salle de classe, mais plutôt, s’il est actif.

Pour mettre toutes les chances de son côté pour trouver un employeur, il faut effectuer les démarches dès le mois de mars.

Le contrat en alternance est précieux pour devenir un véritable boucher et se former au mieux pour entrer dans la vie active.

 

(Visited 51 times, 1 visits today)