Un peu d’air dans un budget serré. Des salaires en stagnation, une inflation galopante, les français ont de plus en plus de mal à boucler les fins de mois. Quand le poids des échéances de crédits devient trop lourd, il est temps de réagir en procédant à une opération de rachat de crédits.Avec les augmentations à répétition des prix des carburants, des loyers, de la nourriture… les fins de mois sont de plus en plus difficiles.

Quand de plus le sort s’en mêle, qu’un divorce survient ou que le chômage s’invite dans la famille, le spectre de la banqueroute devient de plus en plus terrifiant. La spirale infernale du surendettement est très rapide surtout quand les échéances des multiples crédits s’accumulent.

C’est à ce moment précis que l’opportunité d’un rachat de crédit s’impose. Cette pratique très courante dans les pays anglo-saxons est arrivée en force en France il y a quelques années seulement. Elle permet de remettre ses comptes à flot en regroupant en une seule échéance réduite l’ensemble des crédits en cours. La nouvelle échéance mensuelle est réduite généralement de 50%. Cette réduction importante est rendue possible grâce à deux techniques : l’étalement du remboursement sur une plus longue période et la renégociation des taux d’intérêts à la baisse. En pratique, tous les crédits en cours (immobiliers, consommation, découvert, revolving) sont rachetés par une banque. Le remboursement du montant global à payer est étalé sur une période plus longue qu’à l’origine des premiers prêts afin de faire baisser les mensualités pour les rendre acceptables.

Au passage, la banque octroie un taux d’emprunt généralement moindre qu’à l’origine (surtout lorsqu’il s’agit de crédit révolving). La prime d’assurance est elle aussi globalisée pour être automatiquement allégée. Au final, les mensualités multiples qui étranglaient la famille deviennent une seule et unique mensualité calculée en fonction du taux d’endettement acceptable.

Globalement, les crédits reviennent plus chers à l’emprunteur puisqu’ils sont étalés dans le temps mais au quotidien, ils sont plus faciles à rembourser. Seuls les crédits immobiliers peuvent être assortis de pénalités financières en cas de rachat de crédit. Les opérations de rachat de crédit sont menées par des sociétés de courtage spécialisées qui ont pour tâche de mettre en concurrence les banques. La rémunération de leurs prestations est globalisée dans le montant des échéances à venir. N’hésitez pas à consulter un professionnel de l’immobilier pour en savoir plus

(Visited 38 times, 1 visits today)