Le fichage à la banque de France est une situation inconfortable qui a aussi son lot d’inconvénients. Les conséquences peuvent s’aggraver si les dispositions ne sont pas prises à temps.

Ne laissez pas le doute planer dès que vous soupçonnez faire l’objet d’une inscription eu FICP. Il existe des moyens légaux vous permettant d’être définitivement fixé.

Se renseigner auprès d’une agence de la BDF

A moins que vous n’ayez déposé par votre propre initiative un dossier auprès de la Commission de surendettement faute d’être en mesure de gérer vos dettes, votre inscription au FICP est demandée par votre organisme de crédit suite au manquement de remboursement de 2 mensualités consécutives à l’échéance.

Vous êtes en droit de vous enquérir de votre situation en vous rendant en personne auprès d’une antenne de la BDF la plus proche.

Plus d’infos : comment savoir si on est fiché banque de france ?

En effet, bien que votre fichage soit diffusé à toutes les institutions financières et les banques, seule la banque de France est autorisée à vous divulguer les informations confidentielles concernant votre situation. Sur présentation d’une pièce d’identité, on vous communiquera le nom du déclarant pouvant s’agir de la Commission de surendettement ou d’un organisme bancaire, les dates d’inscription et de radiation et enfin la nature du fichage (incident de remboursement ou dossier de surendettement).

La durée du fichage sera également renseignée: 5 ans avec possibilité de radiation immédiate en cas de règlement des dettes en totalité. Dans le cas d’un plan conventionnel de redressement, l’inscription peut aller jusqu’à 8 ans.

Demande par correspondance

La deuxième démarche légale dont vous disposez est la demande par courrier. En effet, si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer, la BDF vous offre la possibilité d’envoyer la requête par voie postale. Il vous faut rédiger une demande écrite, signée et datée et d’y joindre une photocopie de votre pièce d’identité.

La banque de France vous répondra par courrier et vous aurez exactement les mêmes informations que vous aurez auprès d’un guichet.

Se renseigner pour pouvoir contester

Le fichage abusif, bien que rare, existe. Le fait de s’assurer que l’on a réellement été fiché permet de contester cette décision en cas d’erreur.

Si vous constatez avoir été victime d’un abus, vous pouvez apporter les preuves de votre innocence et demander réparation. Si votre banque reconnait les faits, elle doit en aviser la BDF, laquelle se charge de rayer votre nom du FICP. Une fois le défichage effectif, votre banque vous informe de la situation.

De même, il est important de s’assurer si l’on est encore fiché ou non après s’être acquitté de toutes ses dettes car il arrive que le défichage ne soit pas automatique.

 

(Visited 16 times, 1 visits today)