Si la location longue durée de voiture fait de plus en plus d’adeptes en France, ce n’est certes pas le fruit du hasard ! Cette solution alternative à l’achat d’une voiture se révèle à l’usage particulièrement pratique et bien plus économique.

La location longue durée est une solution bien pratique au quotidien et finalement meilleur marché que l’achat et l’entretien d’une voitur. Initialement réservée aux professionnels, cette formule est aujourd’hui plébiscitée par les particuliers. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle permet de disposer d’un véhicule en bon état à longueur d’année sans aucun souci et mauvaise surprise. En pratique, la location longue durée consiste à louer son véhicule entre 1 et 5 ans pour un kilométrage déterminé. Le montant du loyer mensuel est calculé en fonction du prix d’achat neuf de la voiture, de sa valeur résiduelle en fin de location, de la durée du contrat, du nombre de kilomètres effectués pendant la durée de la location. Selon les prestataires, le prix varie également en fonction des offres de services compris (entretien, assistance, assurance…).

Au positif, la location longue durée permet de gagner en sérénité. Le contractant connaît et maîtrise à l’avance son budget voiture. Chaque mois il paie un loyer à prix fixe. Lorsqu’une panne survient, il ne s’occupe de rien et ne paie pas plus cher. Il n’y a donc pas de surprises face à une panne intempestive. Lorsque le contrat arrive à échéance, le souci de la revente est également envolé. Le deuxième avantage de poids de cette formule est paradoxalement le prix. En effet, la location longue durée est plus économique que l’achat de 15% ! Quasiment tous les prestataires proposent une assurance et un système d’assistance intégrés pour encore plus de tranquillité.

Au négatif, la location longue durée peut s’avérer être une très mauvaise formule si le kilométrage défini par avance est dépassé. A l’issue de la location, le relevé du compteur peut être associé à de lourdes pénalités financières. Autre inconvénient de taille : le contrat de location ne peut être rompu, même en cas de divorce. Le contractant doit s’acquitter de ses échéances jusqu’au terme du contrat même s’il n’utilise plus la voiture. Contrairement à la location avec option d’achat le contractant ne peut pas acheter la voiture en fin de location.

 

(Visited 56 times, 1 visits today)