La réalisation d’un projet de fabrication d’automobiles n’est sans doute pas si facile que ça. Il faut comprendre que nombreux sont les éléments qui rendent la fabrication des automobiles possible. On retrouve entre autres le joint à lèvre. Il s’agit d’un dispositif important dans l’agencement des différentes pièces d’une voiture. Nous vous présentons l’utilité d’un joint à lèvre ainsi que les différents types qui existent sur le marché.

Quelle est l’utilité d’un joint à lèvre ?

Le joint à lèvre, également appelé joint SPI (Société de Perfectionnement Industriel) ou joint d’arbre tournant, est utilisé pour faire fonctionner les pièces tournantes des automobiles. Par opposition au joint torique qui n’est pas adapté à la rotation, le joint à lèvre ou le joint SPI est un dispositif important qui permet de rendre étanches les pièces tournantes (les vilebrequins, les arbres à cames, etc.) ou aussi les pièces coulissantes (les amortisseurs, etc.) des automobiles. Avec l’aide d’un joint à lèvre, il faut noter qu’il n’y a plus de fuite d’huile. Si cela arrivait néanmoins, vous devez donc le changer pour y mettre fin. Nous vous suggérons de faire recours aux services de professionnels chevronnés pour ne pas créer plus de problèmes.

Les différents types de joints SPI

Sachez que le joint à lèvre ou joint SPI existe sous deux (2) types. Il s’agit du joint à lèvre simple et du joint à lèvre double.

Le premier, le joint à lèvre simple est une pièce structurée d’un corps en élastomère, d’une armature, d’une lèvre d’étanchéité ainsi que d’un ressort. Composé des éléments cités précédemment, le joint à lèvre double se distingue par contre du simple par le renforcement de la bague d’étanchéité. Cela est possible grâce à la présence d’une autre lèvre extérieure qui est anti-poussière.

(Visited 58 times, 1 visits today)