Votre propriété est assez grande pour accueillir une piscine ? Votre famille et vos amis vous en remercieront avant de se jeter sur les matelas gonflables ! Mais bien que l’idée soit plaisante et très tentante, vous vous posez sûrement de nombreuses questions concernant votre projet. Comment choisir sa future piscine ? Faut-il une autorisation ? Quand et comment analyser l’eau de sa piscine ? Quel entretien faut-il prévoir ? On fait le point.

Les différents types de piscines

Les férus de bonnes affaires profitent des réductions offertes par les piscinistes pour acquérir des équipements ou faire construire une piscine pour pas cher ! Acheter du matériel hors-saison est un bon moyen de faire baisser la facture. En lançant les travaux au début du printemps, votre piscine sera prête pour l’été ! Voici les différents types de piscines, à vous de voir lequel s’adapte le mieux à votre terrain.

Les piscines enterrées

Ce sont les piscines creusées dans le sol, vous pouvez en trouver différents types chez le pisciniste Piscineco par exemple. Les plus populaires sont :

Les piscines en béton : le modèle le plus répandu, mais aussi le plus cher. Avec une piscine en béton, vous pouvez créer n’importe quelle forme et taille de piscine ! Pour la construction, il faudra compter entre 3 et 12 semaines. À la fois solide et durable, elle a l’avantage de pouvoir être modifiée selon les envies.

Les piscines doublées de vinyle : très répandues également, les piscines en vinyle sont néanmoins limitées dans la taille et la forme. Ce modèle repose sur un revêtement fixé sur un mur à ossature (acier, aluminium…). Les formes les plus courantes sont rectangulaires ou en L. Rapide et facile à installer en une à trois semaines selon la taille, le revêtement reste toutefois fragile et peut se déchirer à cause d’objets pointus par exemple. S’ils sont réparables, mieux vaut toutefois investir dans un revêtement de plus de 20 mm d’épaisseur.

piscine maison

Les piscines en fibre de verre : construites et moulées en usine dans d’immenses coquilles géantes, elles sont par la suite encastrées dans votre espace à l’aide d’une grue. Une piscine qui malgré les grands moyens utilisés, reste très abordable et peut être installée en moins de trois jours. Lisse, non poreuse et aussi durable que celle en béton, ce type de piscine nécessite également moins de produits chimiques dans le traitement de l’eau.

Les piscines en kit : c’est le moyen le plus simple et le plus abordable pour disposer d’une piscine chez soi. Piscine en acier et tôle prélaquée, ce modèle est spécialement conçu pour être enterré. Les piscines en kit sont livrées avec un groupe de filtration complet et une échelle intérieure.

Les piscines hors-sol

En matière de piscines hors-sol, il existe aussi différents modèles, mais tous ont un point commun : leur installation doit impérativement s’effectuer sur une surface plane. Exit la piscine hors-sol gonflable pour les tout-petits, car le choix est large !

Piscine hors-sol autoportante ou autoportée : proche de la piscine hors-sol gonflable, la piscine autoportée est facile à monter et à utiliser. En toile PVC, sa forme repose sur la pression de l’eau. Elle a l’avantage également de pouvoir être désinstallée en hiver.

Piscine hors-sol en kit : il existe deux types de piscines hors-sol en kit comme la piscine hors-sol tubulaire. De forme ronde ou rectangulaire, cette piscine est facile à installer. Elle présente un revêtement en PVC qui la rend bien plus résistante et durable qu’une piscine gonflable. Plus solide et plus esthétique, on doit sa résistance à son armature constituée de tubes en acier. Elle peut également être désinstallée en hiver.

L’autre piscine en kit hors-sol est la piscine hors-sol rigide, composée de panneaux modulaires à assembler et d’un liner pour l’étanchéité. Elle peut éventuellement être enterrée tout en conservant sa dimension esthétique.

Piscine hors-sol bois : gamme de piscines actuellement très tendance et surtout très esthétique, ces piscines sont, selon les dimensions et le type d’essence, généralement peu coûteuses. Bien plus agréables que les piscines autoportées ou gonflables, elles font partie des piscines proposées en kit.

Piscine hors-sol en acier : malgré ses parois en acier qui peuvent paraître peu esthétiques, ce modèle de piscine s’installe assez facilement. Considérées comme les moins chères du marché et offrant un très bon confort de nage, mieux vaut cependant choisir une structure en acier inoxydable et galvanisé pour continuer à en profiter durant de nombreuses années.

Permis de construire ou pas ?

Un permis de construire est nécessaire pour la construction et l’installation d’une piscine enterrée ou semi-enterrée. La demande se fait auprès du service d’urbanisme de votre mairie.

Une piscine enterrée par exemple, nécessite une autorisation si celle-ci :

  • Est non couverte, fait plus de 100 m2 et 60 cm de hauteur
  • Dispose d’un abri dont la hauteur dépasse les 1.80 m
  • Est une piscine intérieure ou dispose d’un abri de plus de 20 m2

De même pour une piscine hors-sol, si celle-ci est :

  • De plus de 10 m2
  • Installée pour une durée supérieure à 3 mois
  • Fait plus de 60 cm de hauteur

Comment analyser l’eau de la piscine ?

Entretien obligatoire pour préserver une eau propre, l’analyse se fait à partir d’un échantillon d’eau de la piscine.

Pour ce faire, il existe différentes solutions :

  • Utilisation d’un kit de test de liquide
  • Utilisation de bandelettes de test
  • Analyse auprès d’un laboratoire spécialisé (plus complet et plus précis)

Quand faut-il tester votre eau de piscine ?

L’eau de votre piscine doit présenter un bon équilibre entre le pH et le niveau d’alcalinité. Il est donc recommandé de vérifier la qualité de votre eau au moins une fois par semaine, après de fortes pluies ou après ajout de produits de traitement de l’eau (chlore, brome, oxygène actif, ph + ou -…).

Une vérification une fois par mois par un professionnel peut être aussi une alternative. Ce dernier pourra également vous expliquer comment préserver l’eau de votre piscine et vous conseiller sur la manière de bien nettoyer votre bassin. Pour le nettoyage, il existe des robots de piscine ainsi que des aspirateurs manuels, et pour assurer la bonne circulation de l’eau, vous pouvez choisir entre des pompes, des filtres à sable ou des filtres à cartouche.

Enfin, pour préserver la propreté de votre piscine et pour protéger votre piscine en hiver si vous n’avez pas d’abri piscine, vous pouvez utiliser des couvertures adaptées (bâches à bulles, à barres, d’hivernage).

(Visited 20 times, 1 visits today)