La proportion d’hommes et de femmes obèses est en nette augmentation. L’obésité touche aujourd’hui près de 70% des hommes et environ 50% des femmes. C’est ce que révèle Mona Lisa ou Monitoring NationaL du risque Artériel, une enquête réalisée entre les années 2005 et 2007 qui s’est penché sur les facteurs de risque cardiovasculaire dont la surcharge pondérale fait partie.

L’enquête en question a porté sur 4800 hommes et femmes âgés de 35 à 74 ans vivant dans les départements du Bas-Rhin et de la Haute-Garonne et dans la ville de Lille. Elle a été orchestrée par l’Institut Pasteur de Lille en collaboration avec l’Université Louis Pasteur de Strasbourg et l’Inserm de Toulouse sans oublier des laboratoires Pfizer qui ont apporté leur appui.

Parmi les personnes questionnées, une bonne proportion se trouvait dans une situation de surpoids ou d’obésité avec un IMC ou Indice de Masse Corporel supérieur à 25. Pour être plus précis, 20% des hommes et des femmes avaient un IMC supérieur ou égal à trente, ce qui les place dans la catégorie des obèses. On ne manquera pas de noter que l’enquête Mona Lisa a permis de confirmer une différence des taux d’obésité suivant les régions.

Dès l’obtention des premiers résultats, les enquêteurs se sont rendus compte que les chiffres officiels concernant la proportion de personnes obèses en France sont vraiment loin de la réalité. Les études réalisées avant Mona Lisa affichaient des chiffres particulièrement bas. La plupart d’entre elles présentaient un chiffre de 30% pour les personnes en surpoids contre 15% pour les personnes souffrant d’obésité.

Dans le cadre de l’enquête Mona Lisa, il a également été constaté que les personnes souffrant d’excès de cholestérol sont peu ou pas traités, ce qui est déplorable.

(Visited 52 times, 1 visits today)