On songe à remplacer une porte d’intérieur lorsque celle-ci est soit abîmée, soit ne se ferme plus. Certaines personnes engageront ces modifications pour des raisons pratiques ou esthétiques. Une porte coulissante par exemple permettra de gagner en place, facilitant les mouvements entre les différentes pièces de la maison, bien contrairement à une porte d’intérieur classique. Quel que soit le motif qui justifie ces travaux de rénovation, il faudra bien y réfléchir de sorte à ne pas dépenser plus qu’il n’en faut.

Évaluer l’ampleur de la rénovation

Le remplacement d’une porte d’intérieur peut concerner le bloc porte en partie, ce qui signifie qu’on conserve les huisseries, ou alors, de le remplacer dans son intégralité. Dans le deuxième cas, on peut être amené à concevoir un bloc porte personnalisé. Pour le cas où il faut conserver les huisseries, la nouvelle porte d’intérieur devra s’adapter aux dimensions des huisseries. Il faudra donc faire appel à un technicien pour redéfinir les dimensions de la nouvelle porte d’intérieur. En général, la main d’œuvre peut vous coûter entre 65 et 140 euros suivant l’ampleur de la rénovation. Si vous avez quelque difficulté à poser votre choix, découvrez cette gamme de porte d’intérieur et optez pour la solution qui vous convient.

Les éléments qui influencent le budget 

Selon le mode de vie, les habitudes des habitants de la maison, on optera pour une porte en bois, en verre ou en aluminium. La porte en bois plus classique, est relativement moins chère et offre une bonne isolation thermique et phonique. La porte en aluminium, plus légère convient aux logements de style contemporain. La porte en verre permet de rendre plus lumineuses les pièces sombres. Bien entendu, le coût du remplacement de la porte d’intérieur va dépendre du matériau utilisé, en plus de l’ampleur de la rénovation et de la main d’œuvre. L’idéal est d’avoir au moins 03 devis à comparer pour s’assurer de faire un choix avisé.