Pour éliminer les acariens, les pollens et les particules polluantes de notre atmosphère quotidienne, une solution existe : c’est le purificateur d’air.

Plus encore que dehors, nos intérieurs sont pollués par de nombreuses particules indésirables, des pollens, la fumée de tabac ou encore des acariens. Ces particules que nous inhalons sans même nous en rendre compte sont sources d’allergies.

Pour détruire ces polluants du quotidien, il existe une solution facile et pratique : les purificateurs d’air.

Ces appareils se déclinent en plusieurs modèles. Les plus sophistiqués s’installent sur le système de ventilation du chauffage central. Les plus simples sont mobiles et peuvent ainsi être changés de pièce très facilement.

Le principe général de fonctionnement des purificateurs d’air domestiques repose sur un système d’aspiration de l’air associé à des filtres installés seuls ou en séquence. A chaque passage dans l’appareil, l’air est débarrassé des particules indésirables.

Trois types de purificateurs d’air existent sur le marché : mécanique, électronique et à ionisation.

Le premier s’appuie sur un maillage de fibres qui retient les pollutions. Le second plus sophistiqué est basé sur l’utilisation d’un champ électrique. Les particules sont chargées en ions positifs et lors de leur passage sur le filtre chargé en ions négatifs, elles sont automatiquement attirées et retenues. Le troisième système repose sur le principe de l’ionisation. Les particules sont chargées en ions négatifs dans l’air et viennent se fixer mécaniquement sur les surfaces chargées positivement dans la maison (meubles, murs…).

Certains appareils de purification de technologie hybride mélangent les principes de fonctionnement pour plus d’efficacité. Enfin, les appareils les plus perfectionnés ajoutent à leur fonctionnement des filtres à charbon actif pour débarrasser l’air des gaz. Selon le volume d’air à traiter, les purificateurs d’air peuvent être dimensionnés de façon réduite ou conséquente.

(Visited 719 times, 1 visits today)