Dans un salon, le canapé constitue souvent la pièce maîtresse. Il se décline sous diverses formes et sortes: canapé d’angle, canapé-lit, canapé BZ, canapé droit, etc. Diverses matières peuvent le revêtir : tissu, cuir, PVC, rotin, futon, etc.

La petite histoire du canapé

De Louis XIII à la Régence

C’est à partir du XVIIème siècle que l’on remarque les premiers sièges à bras. Qualifié de « commodité pour la conversation », le canapé se dote d’accoudoirs, et de rembourrage dans ses assises. Il offre ainsi plus de confort. Ses formes sont sobres. Fait d’une structure en bois rappelant une chaise, il est recouvert de tissu, de tapisserie richement décoré ou encore de cuir repoussé. Il se décline à cette époque sous le style Louis XIII.

Le canapé va ensuite suivre le style Louis XIV et prendre des formes rigides et austères. Sous la Régence, les formes connaissent un assouplissement. Les pieds prennent un joli galbe. Pour que les femmes portant des robes à crinoline puissent s’asseoir à leur aise, les accoudoirs se placent plus en retrait.

Employé depuis la première partie du XVIIème siècle, le rotin ou rotang disparaît quasiment lorsque les importations de la Compagnie des indes ont cessé. Lorsque les relations avec la Grande Bretagne se sont rétablies, le cannage redevient à la mode. Les canapés faits avec du rotin enchantent alors par leur résistance et leur légèreté et regagnent les salons.

De Louis XV à nos jours :

Le canapé Louis XV est le premier à voir son dossier s’incurver pour suivre la forme du dos. Il est tout en courbes, et se démarque par sa légèreté, son faible encombrement, son élégance et son confort.

Le canapé Louis XVI redevient droit, toutefois la rigueur des formes est compensée par les ornements et les tapisseries gaies. Sous le Directoire, les sièges sont plus discrets et se calquent sur le modèle romain.

Le style Empire quant à lui s’est largement inspiré de l’Egypte après le retour d’expédition de l’empereur dans cette contrée : lignes géométriques, équilibrées et solennelles, bronzes bien ciselés.

L’acajou s’impose jusqu’au blocus de 1806 qui l’empêche de parvenir en France. Des bois indigènes le remplaceront alors, souvent « teintés acajou ». A la Restauration, les Bourbons réintègrent leur trône et les lys remplacent les aigles de l’Empire.

Les formes des canapés redeviennent plus souples, et la marqueterie fait son retour. Les bois clairs ornés de volutes de palissandre ou d’amarante ont la faveur.

La Restauration fut l’époque par excellence du siège. Il s’en fabriqua et créa toute une multitude. Puis au début du XXème siècle, le canapé suit le Modern Style ou l’Art Nouveau : inspiration végétale, formes ondulantes, etc.

Enfin, entre 1920 et 1930, l’Art Deco et ses lignes sobres et pures gagnent également le canapé.

A notre époque contemporaine, toute une multitude de styles sont adoptés par les canapés : zen, minimaliste, design, etc.

Notre dossier spécial canapé :

  1. L’histoire du canapé
  2. Un canapé pour décorer votre intérieur
  3. Comment choisir son canapé
  4. Bien choisir son canapé
  5. Avantages / inconvénients des canapés cuir
  6. Choisir un canapé en cuir
  7. Choisir un canapé microfibres
  8. Choisir un canapé en PVC
  9. Choisir un canapé en rotin
  10. Choisir un canapé en tissu
  11. Choisir un canapé d’angle
  12. Choisir un canapé convertible
  13. Choisir une banquette BZ
  14. Choisir une banquette clic-clac
  15. Nettoyer son canapé
(Visited 184 times, 1 visits today)