Lorsque le chemin de vie prend un autre tournant, lorsque l’âge avance, il est nécessaire de mettre en place des actions qui permettent de rendre le quotidien plus facile. En 2015, le vieillissement de la population touche la planète entière. L’incidence de ce vieillissement de la population devrait avoir une incidence de plus en plus forte dans les décennies  à venir. D’ où l’importance de permettre aux seniors d’ avoir la possibilité de ne pas faire appel aux services de résidences spécialisées qui seront en surcharge en restant dans leur nid douillet qu’est leur domicile. Nid douillet qui  devra être adapté afin de le rendre sécuritaire et plus pratique.

Aménager les maisons des seniors

Il existe des zones très importantes à aménager dans nos maisons lorsque nous avançons en âge.

Lorsque l’on vieillit, nous faisons face à un équilibre plus fragile, à des réflexes moins toniques, à une perte de force, à une vue qui diminue. Ces facteurs rendent la maison des seniors dangereuse. Le risque de chute est présent en permanence et il est nécessaire de le réduire, voir de supprimer. La chute provoque des fractures, et ces fractures nécessitent en règle générale une immobilisation en milieu hospitalier. Ce qui provoque une coupure avec le domicile qui est source de vie pour la personne âgée. De plus les blessures provoquent de la douleur, des coûts, et une peur permanente des proches. Il faut savoir que les chutes sont encore la première cause de mortalité chez les personnes âgées en France. Un patient sur deux touché ne ré-intégrera plus son domicile.

Afin de rendre le maintient des seniors à domicile possible et redonner un peu de punch à leur quotidien, mais aussi pour apaiser les proches, voici quelques suggestions facile à mettre en oeuvre:

Supprimer les câbles indésirables: un câble qui traverse un pièce au ras du sol risque de faire chuter une personne et ce, quelque soit son âge. Attacher ces câbles le long des murs quelques centimètres au dessus du sol de façon tendue permet de réduire ce risque accru de chute. Il existe pour cela des systèmes d’attache ou de gainage de fils électriques peu onéreux. De plus, cela présente un risque supplémentaire pour les petits-enfants! Double action sécurisante.

La problématique des tapis: les tapis sont certes agréables à regarder mais ils sont un “piège à chute”. Il est nécessaire de les retirer là où ils ne sont pas nécessaire ou de les scotcher au sol si a personne ne veut pas se séparer de ses tapis.

Sécuriser les escaliers: les escaliers sont un endroit dangereux où les chutes peuvent se transformer en un cauchemar si la personne se blesse et une perte de confiance et peur pour la suite. Privilégier les bandes antidérapantes à fixer sur les marches si elles sont en bois lisse ou matière glissante permet de sécuriser l’escalier. Ensuite il est conseillé de mettre en place deux rampes d’escalier, une de chaque côté, afin de permettre de monter les escaliers ou de les descendre en ayant un double appui. Les choisir en matière non lisse et ronde pour épouser la forme des mains réduit encore plus le risque de chute. Fuyez les rampes flexibles en  cordage qui déstabilisent.

Sécuriser la salle de bains: la salle de bains est un endroit où l’on prend soin de son hygiène mais l’ âge avançant, elle se doit d’être un endroit de cocooning où l’on prend soin de soi: s’octroyer des bains relaxants aux huiles essentielles ou aux sels de bains, prendre des douches tonifiantes pour stimuler son corps et sa circulation sanguine en toute sécurité. Cette pièce est néanmoins dangereuse car il est facile de se blesser en essayant de rentrer ou sortir de sa baignoire, de perdre l’équilibre en essayant de laver ses pieds en se maintenant sur les parois lisses de la douche, glisser sur des restes de savon ou gel douche. Glisser les pieds mouillés sur un sol lisse etc. Il existe des produits pour sécuriser la salle de bains sans de se ruiner comme par exemple des barres d’appui à installer dans une douche, des tabourets de bain pivotant, des appuis pour wc ou encore des tapis antidérapants.

Aménager la chambre du senior: lorsque la personne vieillit elle se retrouve quelques fois face à des périodes d’immobilisation et ses périodes sont souvent source de frustration: pour le senior mal positionné dans un lit non adapté trop bas ou trop haut ou qui ne permet pas de changer l’angle d’inclinaison. Ou qui utilise un matelas qui n’est pas confortable et qui provoquera des escarres douloureuses.  Frustration pour la famille qui s’en rend compte et qui doit alors adapter. Il existe des lits médicalisés et des matelas à air pulsé qui permettent de donner au senior une meilleure expérience. Une chambre cocon en quelque sorte.

Suivre ces quelques conseils permettra de sécuriser la maison des seniors, leur permettant de rester à domicile plus longtemps. Nous espérons que vous aurez trouvé cet article intéressant et que vous pourrez appliquer ces conseils à un proche ou que cela vous permettra d’entrer dans une vie de senior en toute quiétude le moment venu.

 

 

(Visited 45 times, 1 visits today)