« Quand la santé va, tout va » dit un vieil adage. En avoir une bonne dépend de nombreuses conditions ; dont une bonne alimentation, la pratique régulière d’une activité corporelle, et le savoir d’adopter un mode de vie plus hygiénique. Qui ne souhaite pas vivre le plus longtemps possible ?

Être en harmonie avec la cosmogonie ? En deux mots « vivre heureux ». L’un des pires ennemis de la santé est notamment, l’excès du poids. Ce dernier gagne du terrain chez les gens qui optent une vie de sédentarité. Et par-dessus le marché, il faut se rappeler qu’un casanier a moins de chance d’augmenter son espérance de vie face à « un abonné » des activités d’endurance.

Mesdames, bouger tout simplement !

Parfois, on garde une fixation sur le fait, que plus on pratique des sports de manière intense, plus on reconquiert une bonne santé, et naturellement on retrouve une belle silhouette. Mais dans tous les cas, l’idée du « forcing » ne doit pas avoir lieu. Il suffit juste de « bouger » à son rythme, de façon plus modérée et régulière. Une petite parenthèse, 3 heures de sport par semaine garantissent une longévité maximale. Alors, une activité physique accompagnant un régime alimentaire de son choix, favorise la perte du poids à vitesse astronomique. La pratique du sport répond à ces deux raisons : raison d’ordre physique et raison d’ordre psychologique.

En ce qui concerne le premier point, une étude montre que la pratique du sport de manière fréquente réduit le taux de la mortalité. Aussi les personnes actives vivent longtemps tandis que les personnes inactives courent trois fois plus de risques d’avoir un infarctus ou pire… une attaque cérébrale. D’autre part, l’est assidu en mouvements, donne la chance de garder sa minceur, et l’on évite l’aspect flasque et la peau d’orange.

La santé mentale s’avère plus importante aussi pour le bien être de chacun. Les exercices corporels apportent ainsi un grand équilibre à la psychologie. Aujourd’hui, la société devient la proie facile du stress. On se cherche un moyen d’apaiser ce « cataclysme psychique ». C’est alors que les uns prennent des somnifères , les autres, des anxiolytiques, pour oublier plus vite ce stress, ces angoisses, les informations négatives …On pense que la seule issue se trouve dans les médicaments que l’on avale quotidiennement alors que la vraie solution est juste à pas de portes. L’un des meilleurs antidotes de ces tendeurs est la pratique des activités physiques. On se sent beaucoup plus mieux, plus calme et plus détendue après une seule séance du mouvement musculaire. Dans l’activité, le système nerveux central produit une hormone connue sous le nom d’endomorphine (cette hormone se charge de soulager et d’apaiser toute sorte de douleur que l’on peut ressentir). C’est grâce à sa stimulation lors de l’activité physique que l’on devienne plus décontracté. « On baigne dans un océan d’hormones apaisantes ».

Le sport « un bon régime » pour que vous restiez en pleine forme !

Quand on parle du sport, on est tout de suite conduit à penser à une bonne forme. Mais il est toujours assez difficile d’associer « bouger et apprécier de le faire » surtout pour ceux qui ont déjà des masses graisseuses. Et moins l’on bouge, on sombre peu à peu dans l’obésité qui est à l’origine du laisser-aller d’un individu. En outre le sport joue un rôle indispensable sur l’appétit. Il calme l’envi de grignoter à tout moment. C’est justement là que la fameuse hormone « endomorphine » participe à la régulation de l’appétit. Plus précisément, la pratique de l’exercice sportif donne au cerveau une sensation de plénitude. Pendant ce moment de mouvement intense, le corps semble moins demandeur de bien être que procure le cerveau.

Maigrir oui, mais avant tout votre santé !

Parfois quand une personne sent l’envie de vouloir maigrir, on pense qu’elle le fait soit pour avoir une belle apparence, soit un désir de rester toujours jeune. Il existe d’autres raisons qui poussent cette personne à éliminer quelques grammes de graisses. Elles peuvent être d’ordre psychologique ou médical (suite à une maladie comme la diabète, ou un problème d’hypertension, ou l’obésité…). Et lorsque l’on mange, on doit vraiment faire attention à ce que l’on prend. D’abord, l’alimentation est à la base d’une vie saine : pour avoir une bonne santé il n’est pas suffisant de pratiquer du sport, on est aussi invité à mieux gérer ce que l’on mange et la façon dont on mange. Il faut le faire aux heures des repas et uniquement à ces moments conventionnelles. Ces repas doivent être substantiels (pain, pâtes, pommes de terre…) pour éviter les fringales. De plus, les aliments sont à varier pour prévenir les carences en vitamine. d’ailleurs. Ceux qu’on mange avec une attitude normale peuvent prévenir certaines maladies. Sinon, le fonctionnement du corps humain est comparable à celui d’une machine. Pour pouvoir accomplir toutes ses fonctions, il a besoin d’énergie apportée par les aliments. Puis, « maigrir » ne signifie, pas « avoir mené une vie sédentaire ». La marche à pied est importante. En résumé, pour avoir ce beau corps de son rêve, il faut être dynamique et vivre une existence salubre. Dernière chose, Il est aussi bien que nécessaire de maigrir sous contrôle médical. Autrement dit, cette attitude prévient la personne de tout danger qui peut se produire pendant la période du régime. Il n’y rien de mal à surveiller sa tension artérielle, le suivi médical peut détecter à tout moment la moindre apparition de fatigue ou des dépressions.

Certes, la santé vient en mangeant des repas variés et bien équilibrés mais cela ne suffit pas. Les activités physiques sont aussi indispensables, surtout dans une société ou le stress menace la vie psychique de tout le monde. « Maigrir » ce n’est pas seulement pour les beaux yeux de l’entourage… « Maigrir » c’est aussi et surtout pour avoir une santé de fer.

Plus d’informations sur le site maigrir-poids.com

(Visited 33 times, 1 visits today)