Depuis la loi Lagarde de 2010, les emprunteurs sont libres de choisir l’assurance qui accompagne leur prêt immobilier au moment de sa souscription. Comment choisir sa propre assurance emprunt pour l'immobilier sans se sentir obligé d'accepter celle proposée, souvent lourdement, par l'organisme bancaire accordant le prêt ?

Une assurance emprunt immobilier, mais pour quelles garanties ?

Les garanties sont plus ou moins étendues selon le contrat d'emprunt immobilier.  Elles concernent généralement au minimum le décès de l’emprunteur et la perte totale et irréversible d’autonomie, comprendre quand l’emprunteur ne peut plus effectuer les actes de la vie courante sans l’aide d’une tierce personne. Les garanties peuvent aussi prévoir l’invalidité permanente totale, à partir de 66%, là, il faut comprendre que l’emprunteur ne peut plus travailler du tout. Elles peuvent couvrir l'invalidité permanente partielle, à partir de 33 %, l’emprunteur ne peut exercer qu’une activité réduite. Certains contrats couvrent même l’incapacité temporaire totale de travail, à savoir un arrêt de travail de plus de 90 jours ou de 180 jours, selon les assureurs. Avant de signer avec une banque ou une compagnie d'assurance, il est donc vivement conseillé de bien relire le contrat et de vérifier ce qu’il couvre vraiment. Selon l’UFC-Que Choisir, certains contrats regorgent d’exclusions. Par exemple, les arrêts maladie ou les décès suite à des antécédents de santé déclarés, les problèmes de dos ou encore les affections psychologiques ne sont pas forcément pris en charge. Donc, attention à chaque terme du contrat avant de signer.

Attention aux banques 

La loi Lagarde sur le crédit prévoit que l’emprunteur n'est pas obligé de souscrire l’assurance décès invalidité proposée par son établissement bancaire. Si le contrat sélectionné chez un autre assureur présente un niveau de garantie équivalent à celui de la banque, celle-ci ne peut le refuser. Cette ouverture à la concurrence des assurances des crédits immobiliers était censée réduire le coût d'une couverture qui oscille entre 0,35 et 0,45% du capital emprunté soit la moyenne pour un emprunteur âgé de moins de 50 ans et en bonne santé.

(Visited 25 times, 1 visits today)