Le chauffage au bois est convivial, il diffuse une chaleur agréable et régénérante. Près d’un quart des Français utilise le bois pour se chauffer, en chauffage principal ou en chauffage d’appoint. Si vous aimez le chauffage au bois, vous avez déjà été confronté à ce dilemme : le bois transformé (pellets, plaquettes, bois fendu, petit bois) est plus coûteux que le bois brut. Plus économique, acheter des bûches demande un travail de transformation : fendre du bois est difficile et fatiguant. C’est pourquoi les fendeuses à bois connaissent un tel succès commercial : elles permettent à chacun de préparer facilement son bois pour l’hiver. Focus sur cet outil de fendage étonnant.

Fendre du bois : une étape indispensable du chauffage au bois

Acheter du bois de chauffage brut et non séché représente une réelle économie. Pour ceux qui ont un peu de terrain, il n’est pas rare d’avoir quelques stères de bois fraîchement débité que vous aimeriez utiliser dans votre poêle.

Mais le bois doit sécher entre 1 et 2 ans avant de pouvoir être utilisé. En effet, brûler du bois vert ou trop humide est une catastrophe écologique : le feu prend mal et la combustion n’est pas complète, dégageant ainsi une fumée chargée en particules nocives pour la santé et polluantes. En Norvège, vendre du bois de chauffage trop humide est passible d’amendes.

Pour améliorer et accélérer le séchage du bois de chauffage, il est conseillé de le fendre. Et d’ailleurs, il est plus facile de fendre du bois vert. Il sera ensuite stocké dans un abri à bois aéré, à l’extérieur de la maison, où il séchera plusieurs mois avant d’atteindre le taux d’humidité parfait.

Pourquoi fendre du bois est écologique ?

C’est au démarrage qu’un feu est le plus polluant. Il est donc indispensable de démarrer son feu avec du bois fendu et encore mieux, du petit bois bien sec. Le feu prend plus rapidement. Premier avantage : vous éviterez d’enfumer votre maison.

Ensuite, la combustion est meilleure avec du bois fendu bien sec, elle produit moins de dépôt qui pollue et encrasse la cheminée. Le feu monte plus facilement en température et la combustion est complète, donc propre.

Un autre facteur est très important pour faire des feux de bois non polluants : le choix de votre système de chauffage. Un foyer ouvert est moins efficace qu’un poêle de qualité. Pensez-y si vous souhaitez faire du bois votre énergie de chauffage principale.

Cependant, fendre du bois demande un effort physique certain et, sans outil approprié, cette opération peut s’avérer longue et pénible.

Fendre du bois facilement avec une fendeuse à bûche

On peut fendre du bois au dernier moment ou au fur et à mesure, ou encore prendre de l’avance et fendre son bois au printemps, avant de le stocker. À chacun son style !

Les passionnés fendent à la hache, mais pour les autres, une fendeuse sera d’un grand secours : on en trouve maintenant à tous les prix.

Fendeur de bûches, fendeuse à bois ou casse-bois, on peut l‘appeler comme on veut, cet outil à un rôle simple et essentiel : fendre du bois !

Il existe des centaines de modèles, professionnelles ou personnelles, mobiles ou fixes, manuelles ou motorisées. Le choix d’une bonne fendeuse dépend de vos besoins.

Une fendeuse à bois, c’est quoi ?

Une fendeuse à bois est un outil motorisé ou manuel qui va permettre de fendre une bûche sur toute sa longueur. Une fendeuse évite d’utiliser une hache, une masse ou un coin éclateur.

Les fendeuses motorisées permettent de fendre rapidement des volumes importants de bois. Qu’il s’agisse de fendeuses électriques, de fendeurs thermiques ou hydrauliques, le schéma de fonctionnement est toujours approximativement le même : un vérin pousse la bûche sur un coin de fendage. Le bois cède sous la pression exercée et se fend.

Il existe des fendeuses horizontales ou verticales : ce type de configuration aura une incidence sur l’ergonomie et la manutention.

Quelle fendeuse choisir ?

Nous allons mettre de côté les fendeuses professionnelles, destinées aux exploitants forestiers, pour nous concentrer sur les fendeuses familiales, destinées à toute personne équipée d’un appareil de chauffage à bois souhaitant optimiser son chauffage tout en étant autonome.

La fendeuse la plus répandue parmi les fendeuses personnelles est la fendeuse hydraulique. Elles peuvent être manuelles, électriques ou thermiques.

Pour choisir une fendeuse à bois, vous devez examiner les éléments suivants :

  1. votre consommation ou production de bois à l’année (en moyenne 8 stères)
  2. la taille des bûches et qualité du bois (tordu, dur ou tendre…)
  3. la poussée de la fendeuse : 7, 9, 11 et jusqu’à 22 tonnes ;
  4. la motorisation (rendement) ;
  5. la manutention : fendeuse verticale ou horizontale.
(Visited 151 times, 1 visits today)