La crise liée au Coronavirus nous oblige tous à modifier nos habitudes afin de contenir la propagation du virus. En dehors du domicile, mais également à la maison, certains gestes appelés “gestes barrière” sont essentiels et doivent être respectés scrupuleusement. Passage en revue de ces gestes qui peuvent être suivis à la maison, et qui doivent désormais devenir de véritables réflexes dans notre quotidien !

Se laver les mains, la priorité numéro 1

Le lavage des mains de toute la famille est la priorité absolue, et est largement relayée par les pouvoirs publics ces dernières semaines. Qu’il s’agisse de se nettoyer avec un gel hydro alcoolique ou au savon classique, il convient de frotter vigoureusement les mains, et ce pour au moins 30 secondes pour un gel ou 1 minute complète pour un nettoyage au savon traditionnel.

Ces durées minimales sont généralement peu respectées, notamment par les enfants, qui ont également tendance à oublier certaines zones. On pense notamment aux espaces inter-digitaux ou encore le dessus des mains et les poignets.

On sait qu’un individu, quelque soit son âge, se touche plusieurs centaines de fois par jour le visage, il est donc facile de comprendre l’intérêt stratégique de ce geste barrière essentiel. Il en va de même pour les éternuements ou les quintes de toux, qui doivent être contenues et dirigées vers le coude de préférence.

Doit-on porter un masque à la maison ?

Le port du masque à la maison fait débat ces derniers jours. Pour éviter toute contamination, il est pourtant conseillé de porter un masque dès l’apparition des premier symptômes du Coronavirus (fièvre, toux, courbatures, état de fatigue et bien évidemment difficultés respiratoires). En portant un masque, vous limiterez la projection de gouttelettes potentiellement contaminantes pour votre entourage.

Alors quel type de masque utiliser ? Si le port d’un masque de type FFP2 semble inutile, le port d’un masque chirurgical jetable reste néanmoins conseillé. Attention tout de même, ce type de masque nécessite d’être changé régulièrement, on estime sa durée de vie à quelques heures seulement. Les masques en tissu, conseillés plutôt que de n’avoir aucune protection, restent cependant très limités en matière de protection.

(Visited 39 times, 1 visits today)