En tête d’affiche des mets les plus raffinés, les recettes à base de saumon fumé font la  fierté des grands chefs du moment.

Sans prétendre vouloir les rivaliser, vous pouvez à coup sûr réussir une soirée parce que le choix de votre saumon fumé a été tout simplement excellent.  Voyons comment.

Saumon fumé : la fraîcheur avant tout

Le premier gage de qualité d’un saumon fumé est sa fraîcheur. Pour vous en assurer, vérifiez que la couleur des tranches est uniforme. Il ne faut pas que le saumon présente des tâches foncées ou verdâtres. Souvent conditionné dans un étui cartonné, soulevez légèrement l’emballage du saumon fumé pour vérifier que les bords des tranches ne soient pas secs.

Origine du saumon fumé

Tout est question de goût. Si vous recherchez un saumon fumé bien gras, préférez celui qui vient du Danemark. De manière générale, le saumon de l’Atlantique est plus apprécié. Sachez cependant que la qualité d’un saumon est plutôt  liée à son mode d’élevage et de transformation, qu’à ses eaux de pêche.

Bon à savoir

Déchiffrez les étiquettes ! C’est le seul moyen de ne pas être déçue :

  • Si vous êtes branchée nature, prenez un saumon fumé sauvage. Le saumon d’élevage est quand à lui nourri à la farine de poisson.
  • Pour obtenir un meilleur saumon, rien ne vaut le salage au sel sec  et le fumage au bois de hêtre ou au bois de chêne. Autrement, vous pouvez trouver à prix plus abordable du saumon salé à la saumure et fumé à basse température.
  • Préférez le saumon « jamais congelé ».

Terminons par quelques idées de recette simplissime  qui vous mettront l’eau à la bouche : verrine de saumon fumé à la crème d’avocat, feuilleté de pommes fines au saumon fumé, croque monsieur irlandais… Bon appétit !

(Visited 26 times, 1 visits today)