Pour égayer des murs ternes, ajouter une touche d’originalité à la maison sans dépenser des sommes folles, les stickers offrent une solution idéale. Ils se collent partout et  permettent très simplement  de relooker son intérieur.

Quand la maison fait grise mine, qu’une envie subite de changer de décor s’impose, le meilleur moyen pour redonner la pêche à des murs quelconque est d’apposer un sticker. Ultra faciles à poser, les stickers éclatent d’originalité dans toutes les pièces. On peut les installer sur les murs mais aussi sur les meubles, les miroirs puisqu’ils n’arrachent pas le papier peint ni la peinture en fin de vie. Selon l’effet désiré, les tailles et les motifs se déclinent quasiment à l’infini.

Dans le registre enfantin, le choix est énorme. Tous les héros des petits et des plus grands y passent : Superman en géant, Spiderman en frise, Babar et autre Hello Kity ou Dora sont au rendez-vous des accros aux stickers. Lorsque l’enfant grandi, les murs de la chambre restent les mêmes mais un sticker remplace l’autre et le tour est joué. Pour la chambre ou le salon, les créateurs de stickers débordent aussi d’idées originales. Parmi les classiques on retrouve évidemment des formes géométriques (cercles, bulles, coeurs…) ou encore des envolées d’oiseaux  façon zen déclinées en fluo ou en noir style ombre chinoise.

Tous les modèles japonisants sont également très en vogue et notamment les bambous, les branches de cerisiers géantes, les bonsaïs, les superpositions de galets polis, les sigles et les idéogrammes. Les stickers les plus sophistiqués reposent sur des effets trompe l’oeil plus vrais que nature permettant d’ouvrir une fenêtre ou une porte là où on s’y attend le moins. Plus récemment, le style « tribal » a fait son apparition sans parler de l’incontournable « gothique » qui se décline sur tous les tons en chandeliers, faux miroirs tarabiscotés…

Pour les nostalgiques, la mode « tâches de vache » a vécu mais elle se trouve avantageusement remplacée par des motifs plus étudiés reprenant des chevaux stylisés, des chats, des chiens… Faciles à vivre, ces autocollants nouvelle génération supporte les fausses manoeuvres. En cas de mauvais positionnement, les stickers se décollent et se recollent. En intérieur, les stickers ont une durée de vie de 4 à 5 ans pour un coût variant de moins de 10 € pour une planche réduite à plus de 150 € pour les modèles géants.

(Visited 36 times, 1 visits today)