Le principe de fonctionnement d’un lave-vaisselle repose sur certains éléments. Si l’on souhaite profiter de l’avantage que cet appareil offre, l’on prendra soin de maîtriser quelques rudiments relatifs à son principe de fonctionnement. C’est de cette manière que l’on pourra aussi déceler d’éventuels problèmes inhérents au fonctionnement de l’appareil.

Lave vaisselle : principe de fonctionnement

Le lave-vaisselle se pose comme un appareil qui procède à la fois au  lavage de la vaisselle et à son séchage. Ainsi, découvrir le principe de fonctionnement d’un lave-vaisselle équivaut à comprendre de quelle manière il lave et sèche.

Le lavage

Le début du processus s’effectue par l’intermédiaire de bras d’aspersion ou de douchettes qui oeuvrent pour projeter de l’eau sur la vaisselle. L’on notera alors que cette eau sera préalablement amalgamée au produit de lavage. Mais avant de parvenir à ce stade, plusieurs étapes se succèdent : la résistance chauffera l’eau de manière progressive. Parallèlement, le klixon aura pour fonction de contrôler la température de l’eau et déclenchera ou stoppera le fonctionnement de la résistance selon le cas.

Une fois mélangée au produit lavant, l’eau est orientée dans la cuve, est filtrée, puis renvoyée dans les bras d’aspersion.

Le recyclage de l’eau s’effectue de manière continue jusqu’à ce que s’achève le programme de lavage. Après ce dernier, les eaux usées sont évacuées par la pompe de vidange de la machine pour permettre la vaisselle d’être rincée à l’eau claire. Dans ce cadre, l’on notera que le produit de rinçage contribue grandement à faciliter l’écoulement de l’eau sur les pièces de la vaisselle. Il œuvre, en outre, pour que l’eau ne laisse pas de traces blanchâtres sur celle-ci.

Le séchage

Il convient de noter, de prime abord, que la machine procède au séchage de la vaisselle par le principe de la condensation. Il n’en demeure pas moins que tous les modèles de lave-vaisselle ne passent pas au stade du séchage de la même manière. Ceci, car ledit séchage varie en fonction du condensateur.

Si l’appareil est équipé d’un condensateur naturel, l’eau chaude du dernier rinçage s’évapore.  Un mécanisme offre alors la possibilité de permettre aux vapeurs de ruisseler le long des parois pour être, par la suite, évacuées par la pompe de vidange. Il est alors possible d’enclencher le processus du séchage par le biais d’une turbine. Dans ce cadre, l’air frais ambiant « capturé » par une prise que l’on peut retrouver à l’arrière de la cuve est amalgamé à l’air chaud et humide de la cuve tandis que l’air tiède ainsi obtenu est évacué à l’avant de l’appareil. C’est de cette manière que le lave-vaisselle procède à l’accélération des échanges thermiques.

Avec le condensateur à eau, la condensation des vapeurs s’effectue sur le rideau ainsi que sur les parois froides de l’appareil. C’est alors une pompe de vidange qui évacue l’eau ainsi obtenue.

Le condensateur hors cuve, de son côté, œuvre par le biais d’un bac récupérateur que l’on peut retrouver sous la cuve. Ce bac récupérateur a pour dessein de recueillir les condensats. L’évacuation s’effectue aussi par une pompe de vidange.

Au programme de notre dossier complet :

  1. Choisir son lave vaisselle
  2. Les critères d’achat
  3. Son rôle dans la maison
  4. Les produits pour lave-vaisselle
  5. Installation, branchement et entretien
  6. L’évolution des modèles
  7. Conseils d’entretien
  8. Bien utiliser son appareil
  9. Bien choisir son modèle
  10. Les différents types
  11. Principe de fonctionnement
  12. Avantages et inconvénients
  13. La bonne capacité
  14. Diagnostiquer les pannes
  15. Les dernières évolutions
(Visited 918 times, 1 visits today)