Les sèche-linges sont des appareils qui sont couramment utilisés dans le cadre du séchage du linge. Ainsi, tout ce que l’utilisateur a à  faire, c’est introduire le linge qui est encore humide dans l’appareil, de laisser ce dernier fonctionner et de se retrouver avec des articles à 100% secs. Le principe de fonctionnement d’un sèche-linge est simple et il est possible de faire la distinction entre deux procédés de séchage et deux systèmes de commande. Le choix de tout un chacun dépendra de ses exigences et de ses besoins en la matière.

Le principe de fonctionnement d’un sèche-linge

C’est le bandeau de commande que l’on utilise pour programmer l’appareil. Le tambour donne la possibilité au linge de se détendre et, en termes de volume, il est fois deux plus important que le tambour d’un lave-linge. La turbine est l’élément qui permet de créer un mouvement d’air à  l’intérieur du tambour. Pour ce qui est du moteur, il est entrainé par la turbine et le tambour. Une résistance permet d’assurer le chauffage de l’air qui circule dans le tambour. En ce qui concerne le filtre, il retient toutes les fibres mortes du linge. La thermistance est cet élément qui permet de contrôler la température de l’air et c’est également cet élément qui coupe l’alimentation dans le cas d’une surchauffe.

Les différents procédés de séchage

Le sèche-linge à évacuation

C’est une turbine qui aspire l’air qui se trouve dans la pièce avant de la propulser sur des résistances afin de le chauffer. L’air chaud pénètre dans le tambour pour traverser le linge et emmagasine son humidité. L’air chaud qui s’est humidifié passe à  travers le filtre où sont déposées les peluches pour être enfin évacué par une gaine vers l’extérieur.

Le sèche-linge à condensation

Une turbine aspire l’air qui se trouve dans la pièce qui traverse une partie du condenseur et le refroidit. Cet air est ensuite propulsé par la turbine vers des résistances afin d’être chauffé. L’air chaud s’immisce dans le tambour, y traverse le linge et s’imprègne de l’humidité de ce dernier. L’air chaud humidifié passe à  travers le filtre et y laisse les peluches. Il traverse une nouvelle fois l’autre partie du condenseur qui est également appelé échangeur thermique et est refroidi par l’air ambiant. L’eau qui a été condensée quant à  peut-être soit orientée vers un bac de récupération soit évacuée par un tuyau d’évacuation similaire à celui d’un lave-linge.

Les systèmes de commande

Mécanique

Ce dispositif de commande mécanique permet d’avoir un contrôle sur le temps de fonctionnement de l’appareil. Le temps de séchage en lui-même est déterminé par l’utilisateur.

Electronique

Le système de commande électronique possède la capacité de gérer de lui-même le temps de fonctionnement de l’appareil et ce, en fonction du résultat de séchage que l’on souhaite obtenir. L’utilisateur intervient seulement pour programmer le résultat de séchage escompté qui peut être humide, sec ou encore très sec ainsi que la nature du linge. Et c’est le sèche-linge qui se charge de tout le reste.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

(Visited 4 553 times, 6 visits today)