Le marché du sèche-linge regorge actuellement de modèles qui rivalisent entre eux. Ce, tant au niveau de la performance que celui de l’esthétique. Dans le dessein d’effectuer le meilleur choix, l’on veillera donc à  connaître ces points essentiels autour desquels s’articule le choix d’un tel appareil.

Les points à  prendre en compte

L’appareil idéal possèdera l’aptitude nécessaire pour répondre aux desideratas de son utilisateur. Celui-ci déterminera alors un certain nombre de critère :

La consommation en énergie

Avant de jeter son dévolu sur un modèle particulier, l’on prendra tout d’abord soin d’accorder une importance particulière à  l’étiquette label. Cette dernière fournira de précieuses informations quant aux caractéristiques du sèche linge au niveau de la consommation d’énergie. Constituée d’une lettre, allant de A à  Z, l’étiquette label indiquera si l’appareil est gourmand en énergie (la lettre G) ou consomme très peu (lettre A). Outre leur indice de consommation en matière d’énergie, les sèche-linges diffèrent aussi au niveau du prix. C’est ainsi que l’on prendra soin de noter que si l’on désire acquérir une machine qui ne consomme pas trop d’énergie, elle sera plus onéreuse qu’une autre qui consomme en énergie. Il demeure de ce fait acquis qu’un appareil qui permet de réaliser une grande consommation d’énergie est plus onéreux au niveau du prix d’acquisition.

Parallèlement, il s’avère utile de souligner que si l’on se fonde sur le critère de la consommation en électricité, l’on optera pour un appareil équipé d’un contrôle électronique.

La programmation du sèche linge

En fonction de ses exigences, l’on déterminera la programmation qui pourra répondre à  ses desideratas. L’on aura alors le choix entre la programmation électronique ou la programmation mécanique. D’emblée, l’on soulignera que ces deux types de programmations présentent chacun des avantages incontestables. C’est ainsi que l’on sait que si l’on opte pour le premier type, l’on acquiert une machine capable de sécher de la manière dont on le souhaite et qui présente, par la suite, un linge prêt à  ranger, prêt à  repasser. Par ailleurs, l’appareil fait montre d’une grande performance en adaptant le temps de séchage en fonction de l’humidité ainsi que de la quantité de linge.

La programmation mécanique, quant à  elle, offre la possibilité d’effectuer un contrôle sur le temps de séchage que requiert le linge. C’est ainsi que grâce à  une minuterie, l’on déterminera le temps nécessaire pour le séchage en fonction de la charge et du type de linge.

Le mode de séchage

Ce point joue un rôle fondamental pour déterminer la performance de l’appareil. L’on pourra opter pour un mode de séchage par évacuation ou par condensation. Le premier présente l’atout d’être moins onéreux. Son principe de fonctionnement repose sur une gaine souple reliée à  un trou d’aération dans le mur ou une fenêtre. Le second, quant à  lui, se pose comme l’idéal si l’on habite dans un appartement. Ce, étant donné qu’il ne requiert aucune installation spécifique. La vapeur qui se métamorphose par la suite en eau est recueillie dans un bac. Ce dernier peut contenir jusqu’à  4 litres, en fonction du modèle. Ladite vapeur peut aussi être évacuée par un tuyau.
Pour aller plus loin dans notre dossier :

(Visited 272 times, 1 visits today)