Le trotteur est la version ludique et moderne de votre bon vieux « youpala », compagnon d’apprentissage de marche de votre enfance. Si vous souhaitez en offrir à votre petit chérubin, voici quelques astuces pour garantir un achat sans encombres.

Aux normes !

C’est le critère le plus important. La conception du trotteur pour bébé doit être conforme à la norme NFS-54 008. Ensuite, lors de l’achat, vérifiez point par point :

  • Les éléments accolés ou raccordés du trotteur : ils doivent être bien accrochés, aucun espace entre les éléments susceptible de provoquer des pincements.
  • Les pièces métalliques doivent être disposées de manière à éviter toute blessure,
  • Les cordons ou autres ficelles sont à proscrire,
  • La solidité des coutures de la nacelle pour éviter toute chute,
  • Les petites pièces facilement détachables et portées à la bouche ne doivent pas figurer sur le plateau de jeu du trotteur.

Sécurité et confort

L’achat du trotteur doit se faire à partir du huitième mois de votre bébé. La sécurité de votre bout de chou passe avant tout. Placez le dans la nacelle et vérifiez les différentes positions : les petits pieds de bébé doivent toucher terre, mieux, ils doivent être positionnés à plat à l’arrêt.

Pour son confort, le dossier doit être haut pour assurer un bon port du dos de votre enfant. Pensez à choisir une matière solide et bien rembourrée.

Les « plus » qui peuvent orienter votre choix sont le petit tableau d’éveil placé au devant du trotteur, les petits freins de sécurité, ou le côté pratique pour le pliage du trotteur.

Et à l’usage, surtout, surveillez votre bébé à chaque instant , ne le laissez jamais seul, et évitez les endroits à risques comme les tables à coins anguleux, les escaliers, ou encore la cuisine. Bébé explore son monde avec le trotteur : placez hors de sa portée et de sa vue tout objet ou produit dangereux.

Acheter un trotteur pour bébé


Plus d’infos sur le trotteur pour bébé sur ce site.

(Visited 56 times, 1 visits today)