Le shiatsu est un massage apparu au début du XXème siècle. A l’origine, il a été créé pour permettre l’exercice du massage, ou anmma, sans diplôme.  Mais bientôt, plusieurs écoles sont créées et la pratique du shiatsu nécessite dès lors un apprentissage à la fois pratique mais également culturel. Il est alors officiellement reconnu pour ses vertus thérapeutiques et plusieurs écoles de shiatsu coexistent au Japon.

Ainsi, nous avons le Shiatsu Namikoshi basé sur une technique du toucher et qui est un massage mécanique ; le Shiatsu Masunaga utilisant une approche plutôt culturelle et axée sur les circuits énergétiques du corps ; le Shiatsu Myo– énergétique qui est un mélange des deux techniques.

Plus généralement, le shiatsu signifie littéralement « pression des doigts ». Ainsi, comme son appellation le sous-entend, c’est un massage où les doigts et les paumes de la main sont les éléments de base. Le shiatsu repose sur des effets de base que sont la relaxation et le soulagement des douleurs par un rééquilibrage énergétique du Qi, « énergie vitale », associés à une technique du toucher mécanique. En rétablissant les canaux énergétiques, le shiatsu favorise la circulation de ces énergies tout le long du corps et l’apporte à chaque partie du corps.

Il permet, en outre, l’évacuation des pressions psychologiques du patient et lui permet de retrouver la sérénité et une relaxation complète. Le shiatsu revitalise à la fois le corps et l’esprit, par cette approche culturelle, il rejoint quelques techniques du massage chinois auquel il associe les points d’acuponcture afin de procurer un maximum d’efficacité. Il est pratiqué, non pas sur une peau nue, mais à « travers les vêtements ». C’est cette spécificité qui la rende particulièrement attractive.

En effet, le shiatsu peut se pratiquer au bureau et les hommes d’affaires japonais le pratique régulièrement pour remédier au stress, aux pressions mais également aux douleurs que provoquent la station assise prolongée. Il est dans de cas préconisé pour travailler l’équilibre postural du patient. Contrairement aux autres techniques de massage, le shiatsu n’est pas constitué de mouvements d’effleurages mais plutôt de pressions exercées par les doigts ou la paume de la main pour lesquelles les huiles ne sont pas non plus nécessaires.

Les pressions sont effectuées le long des méridiens et des organes afin de fluidifier la circulation sanguine et lymphatique tout en libérant les énergies corporelles. Cette libération physique est aussi une libération du mental. Il se pratique à même le sol, sur un tapis ou simplement assis sur une chaise. Pour pouvoir bénéficier pleinement de ses effets tonifiants, il recommandé de le faire le matin, tandis que pour retrouver plus de relaxation et d’apaisement vers la fin d’une journée d’activité, c’est le soir, avant le coucher, qu’il sera effectué. Les parties où les pressions seront concentrées seront alors la nuque, le dos, les épaules ou les mains.

Ainsi, le shiatsu est un massage relaxant certes mais également thérapeutique à bien des égards car il permet de soulager le patient des douleurs qui attaquent son corps mais aussi de prévenir les éventuelles maladies. Le massage japonais est pratiqué dans le souci du maintien d’une certaine qualité de vie mais surtout dans l’objectif de retrouver le calme et la sérénité au quotidien.

Tout sur les massages

(Visited 77 times, 1 visits today)