Massage traditionnel tantrique issu des pratiques ancestrales de la vallée de l’Indus, le massage cachemirien trouve ses origines en 2 500 avant notre ère. Massage non médical, il a pour principal objectif la relaxation du sujet et l’atteinte d’un bien-être intérieur appelé « spanda ».

Le massage cachemirien est particulier dans sa pratique car il nécessite la participation, non seulement du masseur, mais également du massé, en ce sens qu’il requiert une attitude réceptive accrue et d’abandon total de ce dernier comme lors d’une séance de yoga. Plus simplement, il est fortement recommandé d’éviter toute distraction ou interruption au cours d’une séance de massage afin de ne pas rompre la concentration des participants. Le masseur, par le toucher, tache de procurer au massé des sensations uniques de relaxation et le libère des tensions ou douleurs autant physiques que psychiques.

Pour fournir un bien être optimum, les mouvements sont très lents et larges, le masseur couvre le corps tout entier. Le massé est allongé sur un matelas à même le sol, il est enduit d’huile chauffée afin de faciliter la fluidité du massage mais également permettre des mouvements continus. Les huiles utilisées sont principalement des huiles d’amande, de sésame, de jasmin ou de rose musquée. Elles est préchauffée avant d’être étalée sur tout le corps du massé, le masseur est assis en position du lotus, les jambes croisées, tandis que le massé passe ses jambes de part et d’autre du buste de ce dernier afin de faciliter le massage de toutes les parties du corps. Les déroulements des séances de massage cachemirien peuvent varier d’un masseur à l’autre, cependant, d’une manière générale toutes les parties du corps sont concernées, en commençant par le massage de la face du corps puis par les flans pour finir avec le dos. Les faces ventrales et dorsales peuvent être massées d’un même tenant avec les deux mains pour atteindre une meilleure harmonisation des flux d’énergies du corps entier.

Au vu de son origine tantrique, le massage cachemirien inclut dans ses mouvements des zones qui ne sont pas toujours considérées dans les autres techniques de massage. Ainsi, les zones sexuelles font partie intégrante du corps et au même titre que les autres parties du corps, elles peuvent faire l’objet de massage. Cependant, l’éthique est stricte à ce propos, le massage de ces zones ne doit conduire nullement à une relation sexuelle et n’est pas non plus systématique car il se fait à la demande du massé qui peut ainsi redécouvrir des sensations oubliées ou simplement découvrir de nouvelles sensations. Pratiqué en couple ou individuellement, il est idéal pour préparer l’acte sexuel car le massage cachemirien permet au massé de se détendre entièrement.

D’un point de vue thérapeutique, il convient de le pratiquer en complémentarité d’autres méthodes médicales.

(Visited 290 times, 1 visits today)